Articles liés
  • Nombre de visites :
  • 614
  • 4/10/2011
  • Date :

La déloyauté (1)

homme

   Comme les hommes peuvent grâce à leur intelligence, entrevoir les vérités afférentes aux diverses questions, ils sont capables d’appréhender les nombreuses responsabilités qu’ils doivent assumer à chacune des étapes de leur vie.

Ils doivent en accepter les contraintes, et se plier à certaines conventions immuables dont dépendent leur perfection et leur bonheur. En un mot, ils devront aussi adapter leur comportement aux besoins réels de l’esprit et du corps. L’acceptation de cette responsabilité est alors nécessaire dans tous les domaines.

   Et cette nécessité est proclamée par la raison et la conscience qui convient à uvrer ardûment dans la réalisation de ce qui est le garant le plus sûr du progrès de la société, et font abhorrer tous les agents déséquilibrant l’ordre de la vie et causant la destruction de la personnalité.

Le sens de la responsabilité dans la promotion des valeurs morales et l’acquisition d’un caractère exceptionnel conduit l’homme à la liberté authentique, et lui trace une voie conforme au juste ordre des choses.

   Cette responsabilité s’étend jusqu’au terme final de la vie, et prend différents aspects selon les domaines variés de l’existence.

Quand on a les moyens d’accomplir ses devoirs, on devra en rendre compte et supporter les conséquences qui résulteraient d’un manquement de notre part.

  Ignorer sa responsabilité, et dépasser les limites du permis, revient en fait à ignorer les règles principales de la vie, et à se condamner à la déception.

   Il n’y a pas d’erreur plus grave que de méconnaître ses responsabilités, et de rompre ses engagements, croyant exercer sa liberté individuelle. La perte du sens du devoir nuit à la société car il engendre les antagonismes et les dissensions.

Il faut protéger les devoirs des menaces que font peser sur eux les déchaînements des passions individuelles. Car ceux qui sont entièrement préoccupés par leurs impulsions égoïstes sont prêts à sacrifier les responsabilités collectives à l’autel de leurs désirs et intérêts malsains. De tels individus ne graviront jamais l’échelle de la perfection humaine.

Source: MOUSSAVI LARI. M, Problèmes moraux et psychologique, traduit par Nahid Chahbãzi, éd: Daftar-é-Nachr-é-Farhang-é-islãmi, Téhéran, 2003, PP.148-149.

Articles Relatifs:

L’inimitié et la rancune (2)

L’inimitié et la rancune (1)

La lutte de l’Islam contre le pessimisme (3)

La lutte de l’Islam contre le pessimisme (2)

La lutte de l’Islam contre le pessimisme (1) 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)