Articles liés
  • Nombre de visites :
  • 323
  • 5/1/2012
  • Date :

L’Imam et ses compagnons

imam husssayn

Traduit par M. Rastegar

   Quand le vénéré Imam Hussayn (S.L.) vit la fidélité, la résistance et l’invincibilité de ses amis, il pria pour eux tous auprès de Dieu le Très-haut, et invoqua pour eux des récompenses divines. Il leur donna ensuite la nouvelle de leur martyre. Les héros de Karbalã ne s’inquiétèrent pas quand ils apprirent cette nouvelle. Par contre, ils dirent : "Que Dieu soit loué pour la dignité qu’Il nous a accordé en te portant secours. En étant tués auprès de toi, nous gagnerons grandeur et noblesse. Ô fils du messager de Dieu (S.D.L.D.)! Ne devons-nous pas nous réjouir de t’accompagner au paradis céleste? " (1)

La fermeté et le courage des héros de Karbalã furent si grands que même les membres de la famille de l’Imam Hussayn (S.L.) – qui allaient être emprisonnés par les ennemis – ne sentaient aucune peur dans leur cœur. Eux aussi, ils prirent la parole pour exprimer avec éloquence leur volonté de défendre les buts du soulèvement de Karbalã, et ils dénoncèrent l’ennemi et ses vilaines actions.

   La vénéré Zeynab, la dame la plus courageuse de Karbalã, subit tant d’épreuve, et vit la mort de ses frères, de ses enfants et de ses neveux. Pourtant elle mit la peur et l’angoisse dans le cœur de yazid et de ses hommes par des sermons ardents qu’elle prononça pour dénoncer les crimes des Omeyyades. (2) En effet, ces sermons témoignaient du courage, de la dignité et des vertus de la sœur de l’Imam Hussayn (S.L.): bien qu’elle était emprisonnée par les ennemis, elle n’hésita pas à dénoncer dans ses sermons les crimes de celui qui prétendait être le gouverneur du monde musulman et qui dominait de vastes contrés, en estimant que des pays comme l’Iran, l’Irak, l’Arabie ou la Turquie étaient des provinces de son empire. En outre, la vénérée Fatemeh, fille de l’Imam Hussayn (S.L.), dénonça les crimes des Omeyyades à la cour d’Obeidollah ibn Ziyad à Koufa, et à la cour de Yazid à Damas, et elle défendit la noblesse et la dignité de la famille du vénéré Prophète (S.D.L.D.).

Notes:

(1) Allãmeh Moqarram: (مقتل الحسين), pp. 259-261 et 265. ; Allãmeh Majlessi: L’Océan des lumières, vol. 44, p. 298.

(2) l’Acte du Congrès international de l’Imam Khomeiny et de la culture de l’Ashourã, vol. 2, pp. 380-381.

Articles Relatifs:

La chanson composée par Farvat-ibn-Massic

Recommandations de Qeys-ibn-Ash’as

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)