Articles liés
  • Nombre de visites :
  • 489
  • 26/2/2012
  • Date :

Moharram en Afrique de l’Ouest

moharram

Traduit par M. Rastegar

   La majorité des musulmans du Maroc sont des Sunnites et de la secte Malékite qui aiment beaucoup Imam Hussayn (S.L.). Au Maroc, il y avait une ancienne mœurs, restée depuis l’époque Umawi et ayobie d’après laquelle les chiites de ce pays croyaient par erreur qu’au jour d’Ashourã l’arche de Noé s’était accoté sainement à la rive, également à ce jour-là Dieu a accepté le pardonne d’Adam, raisons pour lesquelles ils fêtaient le jour d’Ashourã au lieu de le veiller en deuil.

Ayatollah Seyed Kazem Ghazvinie connaissant ce sujet s’était parti vers ce pays et s’est attelé pendant 14 dure mois d’étude et d’effort a fini à modifié cette injuste coutume.

Sierra leone

   Le peuple de ce pays jusqu’à l’installation de l’ambassade de la république islamique d’Iran dans ce pays, ne connaissaient rien d’Ashourã. Mais l’Ambassade d’Iran, en diffusant des articles et en organisant des séminaires, a fait connaître, de plus en plus  les sierra-léonais  la culture du deuil. La structure sociale de ce pays est tribale ayant des coutumes locales mélangées avec les superstitions. Ils ont des croyances mythiques.

Sénégal

95% des sénégalais sont musulmans, y compris des chiites.

   Le Tidjaniya  est la secte la plus ancienne  et qui a un grand nombre de disciple dans ce pays. Cette secte et la secte de Qhaderiya se relie à la noble famille du Prophète (S.E.). Et comme la moitié des chiites de ce pays sont d’origine libanaise par conséquent les sénégalais ont difficulté de comprendre l’accent arabe. Pour cette raison les chiites de ce pays font leur rituelle de deuil pour Ashourã en leur langue nationale qui est «wolof».

Articles Relatifs:

Moharram en Afrique du nord

Etat d’âme des Chiites pendant le mois de Moharram

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)