Articles liés
  • Nombre de visites :
  • 130
  • 29/2/2012
  • Date :

Comment se comporter avec ses subordonnés? (3)

le prophète

Traduit par Joseph Elysée

   Nous avons tous lu cette histoire: «un jeune agonisait sans pouvoir prononcer son témoignage de foi (shahada)  «il n’y a de Dieu qu’Allãh et Mohammad est son Prophète». Les gens sont venus voir le Prophète et lui ont rapporté les circonstances de ce cas. Le Prophète rendit visite à ce jeune homme en essayant de l’aider à prononcer la phrase, mais il n’y arrivait toujours pas. Le Messager a demandé: «ce jeune faisait-il sa prière ou jeûnait-il? Ils dirent: «oui».

Puis le Prophète a demandé si la mère du jeune l’avait rejeté. Ils répondirent: «oui». Alors le Prophète a demandé qu’on amène sa mère. Ils revinrent avec une vieille dame borgne. Le Prophète lui a demandé de pardonner son fils.

    Elle répondit : «non, je ne le ferai pas car il m’a frappé et m’a enlevé la vue». Le Prophète demanda qu’on lui apporte du bois et qu’on prépare un feu. La vieille dame demanda la raison de cet ordre. Le saint Prophète lui dit: «je veux le brûler pour ce qu’il a fait». La vieille dame répondit: «je lui pardonne. Est-ce pour le voir brûler dans le feu que je l’ai porté pendent neuf mois, ou encore que je l’ai allaité pendant deux ans? Alors que je suis sa mère. Où est donc la pitié d’une mère pour son enfant?». Immédiatement, le jeune ouvrit la bouche et prononça son témoignage de foi.

Alors qu’une femme clémente désire que personne ne brûle dans le feu, comment Dieu - qui est clément et miséricordieux – pourrait-il laisser une personne, qui a pendant soixante-dix ans dit et répété: «Ô le clément et le miséricordieux?», brûler dans le feu? (Commentaire facile, v.1).
  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)