Articles liés
  • FATIMA AL-ZAHRA
    FATIMA AL-ZAHRA
    Le milieu de la Mecque était obscur et sinistre en raison de lathéisme, de lidolâtrie, de lignorance, des guerres tribales arabes, de la souveraineté de la force et de la misère des populations...
  • Rosaire de Sayyeda Fatima
    Rosaire de Sayyeda Fatima
    La salât est une belle fleur et le tasbîh de Sayyeda Fâtima lui donne une bonne odeur...
  • Galerie des images des titres de Hazrat Al-Zahrã
    Galerie des images des titres de Hazrat...
    Fãtima est une partie de moi, elle est la lumière de mes yeux et le fruit de mon cœur et de mon esprit... elle est un ange à existence humaine.
  • Nombre de visites :
  • 653
  • 11/4/2012
  • Date :

Fatima Al-Zahrã (P) après la disparition de son père (P)

fatima al-zahra

   La noble Fatima Al-Zahrã (p), se sentant humiliée après la disparition de son père (P), se rendit auprès de sa tombe, et ramassant une poignée de terre de cette tombe en se mettant à la sentir, elle lui adressa les vers élégiaques suivants:

قُلْ لِلْمُغيَّبِ تَحْتَ اَطْباقِ الثَّرى            اِنْ كُنْتَ تَسْمَعُ صَرْخَتى وَنِدائيا

َQul li-l-mughayyabi tahta atbãq-ith-tharã, in kunta tasma’u çarkhatî wa nidã’iyâ :

Dis au disparu sous les couches de la terre: si tu entends mon cri et mon appel:

صُبَّتْ عَلىَّ مَصآئِبٌ لَوْ اَنَّها صُبَّتْ عَلَى الاْيّامِ صِرْنَ لَيالِيا Çubbat ’alayya

 maçã’ibun, law annahã, çubbat ’alã-l-ayyãmi, çirna layãliyã

Les malheurs qui sont tombés sur moi sont tels que s’ils étaient tombés sur les jours, ceux-ci seraient transformés en nuits

قَدْ كُنْتُ ذاتَ حِمىً بِظِلِّ مُحَمَّدٍ              لا اَخْشَ مِنْ ضَيْمٍ وَكانَ حِمالِيا

Qad kuntu thãta himan bi-dhilli Muhammadin, Lã akh-cha min dhaymin wa kãna himan liyã

J’avais été sous protection à l’ombre de Mohammad qui, étant mon protecteur, je ne craignais aucune injustice ni ennui

فَالْيَوْمَ اَخْضَعُ لِلذَّليلِ وَاَتَّقى                    ضَيْمى وَاَدْفَعُ ظالِمى بِرِدآئيا

Fa-l-yawma akh-dha’u li-th-thalîli wa attaqî, dhaymî wa adf’u dhãlimî bi-ridã’iyâ

Mais aujourd’hui, je suis soumise à l’homme servile, et je me protège contre l’oppression et repousse mon oppresseur avec ma robe

فَاِذا بَكَتْ قُمْرِيَّةٌ فى لَيْلِها شَجَناً عَلى غُصْنٍ بَكَيْتُ صَباحِيا

 Fa-ithã bakat qamriyyatun fî laylihã, chajanan ’alã ghuçnin, bakaytu çabãhiyã

Si, la nuit, une tourterelle gémit de tristesse, sur une branche, le matin c’est moi qui pleure de chagrin

فَلاََجْعَلَنَّ الْحُزْنَ بَعْدَكَ مُونِسى                         وَلاَجْعَلَنَّ الدَّمْعَ فيكَ وِشاحِيا

Fa-la-aj’alanna-l-huzna ba’daka mu’nisi, wa-la-aj’alanna-d-dam’a fîka wachãhiyã

Que la tristesse soit, après toi, mon seul consolateur, et que les larmes que je verse sur toi soient mon écharpe

ماذا عَلَى من شَمَّ تُرْبَةَ اَحْمَدٍ                         اَنْ لا يَشَمَّ مَدَى الزَّمانِ غَوالِيا

Mãthã ’alã man chamma turbata ahmadin, An lã yachamma madã-z-zamãni ghawãliyã

Quoi donc! Celui qui sent la terre de la tombe d’AHMAD (P), ne trouvera-t-il plus, le restant de sa vie, aucun parfum agréable?

Source: khamenei.ir

Articles Relatifs:

La Ziyãrah de Hazrat Fatima Al-Zahrã

Pourquoi l’appela-t-on Fatima et Batoul, et quel était son titre?

Les souffrances de Fatima Al-Zahrã

Qui était Fatima Al-Zahrã?

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)