Articles liés
  • La vie de Bilãl (1)
    La vie de Bilãl (1)
    Dans les régions montagneuses avoisinant la Mecque vivait une tribu dénommée les Banû Jumuh. Tous les membres de cette tribu étaient des idolâtres...
  • La vie de Bilãl (2)
    La vie de Bilãl (2)
    Hamãmah alla vivre avec la tribu des Jumûh pendant un certain temps, tout en gardant toujours l’espoir de pouvoir un jour rejoindre l’armée d’Abraha...
  • La vie de Bilãl (3)
    La vie de Bilãl (3)
    Pendant des années, le soleil avait rayonné sur deux pays civilisés, en l’occurrence la Perse et Rome. Ces deux empires dominaient tous les autres pays...
  • Nombre de visites :
  • 723
  • 13/10/2011
  • Date :

Bilãl dans l’optique de sa Sainteté Fatima (bénie soit-elle) (1)

fatima al-zahra

   Sa Sainteté Fatima (bénie soit-elle) considérait Bilãl comme un chiite intelligent, averti, sage, clairvoyant, perspicace et un très bon connaisseur des questions du temps et des phénomènes latents et patents de la société. Elle ne se plaignit jamais d’une quelconque omission de Bilãl  en matière de soutien au Wilãyat.

Sa Sainteté Fatima (bénie soit-elle), ne cessait de louer le combat pacifique de Bilãl contre les usurpateurs.

   Cette vigilance et ce réveil firent que Bilãl  ne se montra, même pas  un instant, complaisant et flexible, envers les usurpateurs du califat. Ayant une connaissance approfondie et une juste analyse des réalités, il entama son combat. Le jour où l’on annonça la fin de la réunion à Saqifah et le début du califat, Bilãl , triste et endeuillé, s’était assis dans un coin de la mosquée du Messager de Dieu (que le Salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants). Pour lui, la décision qui avait prise, à Saqifah, était une grande catastrophe et une perte irréparable. Le Calife entra dans la mosquée.

L’heure de la prière arriva. Les gens attendaient voir Bilãl lancer l’appel à l’unicité et à la prophétie, tout comme c’était le cas lors de l’époque du Messager de Dieu (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants)).

   Mais, ils le virent rester silencieux dans un coin de la mosquée.  Les gens s’approchèrent de lui et dirent: Bilãl! L’Adhan, l’Adhan. Faisant preuve d’un courage exemplaire, Bilãl  répondit: «Je ne fait plus d’adhan. Désignez quelque d’autre pour lever l’adhan. Le premier calife s’approcha de Bilãl  et lui dit: O Bilãl , que veux tu? «Je veux sortir pour aller me consacrer au combat dans le sentier de Dieu jusqu’à la fin de ma vie », dit Bilãl. Qui va s’occuper de l’Adhãn?  lui dit Abou Bakr. Je ne ferai plus d’adhan pour personne après la disparition du Messager de Dieu (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants). «Reste et fait de l’Adhãn pour nous, ô Bilãl» insiste Abou Bakr.  Bilãl  dit « Si tu m’as affranchi pour toi-même, empêche-moi de partir. Mais, si tu m’as affranchi pour Allãh, Exalté soit-Il, laisse-moi partir».

Articles Relatifs:

Bilãl et son attachement au Wilãyat (6)

Bilãl et son attachement au Wilãyat (5)

Bilãl et son attachement au Wilãyat (4)

Bilãl et son attachement au Wilãyat (3)

Bilãl et son attachement au Wilãyat (2)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)