• Nombre de visites :
  • 2199
  • 29/3/2009
  • Date :

Entre le savoir et la fortune que choisir?

savoir ou fortune?

   Un groupe de dix individus instruits ont posé à l’Imam ’Ali (p) la question suivante en lui demandant de donner une réponse différente à chacun d’eux:

- Qu’est-ce qui est mieux, le savoir ou la fortune, et pourquoi?

- L’Imam ’Ali (p) a répondu:

1- Le savoir est le legs des prophètes, la fortune l’héritage des Pharaons. Par conséquent, le savoir est mieux que la fortune.

2-Vous devez assurer votre fortune, alors que le savoir vous assure. Par conséquent le savoir est mieux que la fortune.

savoir ou fortune?

3-L’homme fortuné a beaucoup d’ennemis, alors que l’homme de savoir a beaucoup d’amis. Par conséquent, le savoir est mieux.

4-Le savoir est mieux que la fortune car le premier augmente lorsqu’on l’offre, alors que la seconde décroît.

5-Le savoir est mieux parce que la personne instruite peut être généreuse (de sa connaissance), alors que la personne fortunée peut être avare (de sa fortune)

6-Le savoir est mieux, car il ne peut pas être volé, alors que la fortune peut l’être.

7-Le savoir est mieux car le temps ne peut pas l’user, alors que la fortune peut être érodée à la longue et disparaître.

8-Le savoir est mieux parce qu’il est sans bornes alors que la fortune est limitée et vous pouvez même la compter.

9-Le savoir est mieux, parce qu’il illumine l’esprit, alors que la fortune l’obscurcit.

10- Le savoir est mieux, car il a inspiré à notre Prophète (P) que nous restons des humains, lorsqu’il s’est adressé à Allãh: «Nous T’adorons, car nous sommes Tes serviteurs », alors que la fortune a conduit Pharaon et Nimrod à avoir la vanité de se proclamer dieux.  
henry corbin

   N.B. Ce hadith rappelle celui cité par Henri Corbin, dont voici un extrait:

«La Connaissance a plus de prix que les biens matérielles; c’est la Connaissance (la gnose) qui veille sur toi, tandis que toi, tu veilles sur les biens matérielles.  La richesse, on la diminue en la dépensant.  La Connaissance, on l’accroît en la prodiguant (...).  La Connaissance, c’est ce qui juge; la richesse, c’est ce qui est jugé.  Ô Komayl!  Le trésor des biens matériels périt, tandis que les gnosestiques sont des vivants, d’une vie qui permane avec les siècles des siècles.  Leurs personnes physiques disparaissent; d’autres qui leur ressemblent en leur cœur, prennent leur place».

 Source: (Entretien de l’Imam ’Ali (p) avec Komayl Ibn Ziyãd,  En Islam Iranien, Tom. 1, P. 113)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)