Articles liés
  • Nombre de visites :
  • 532
  • 17/11/2011
  • Date :

Serment

nature

J’en fais le serment par ta vie, un serment solennel,

jamais je ne t’abandonnerai ni n’écouterai nul avis.

Non, je n’accepterai aucun de ces avis qu’on me prodigue,

car un avis contre un serment est de nulle valeur.

J’ai ouï dire que le paradis appartient à celui

qui procure au cœur désireux l’objet de son désir.

Mille perdreaux jamais n’auront l’âme d’un faucon,

mille esclaves jamais n’auront l’âme d’un seigneur.

Si l’empereur de Chine contemplait ton visage,

il te rendrait hommage et prodiguerait ses trésors.

Si le roi des Hindous voyait ta chevelure,

il se prosternerait et raserait les temples.

Je suis comme Ebrãhim dans la machine du supplice,

on voudrait me précipiter au bûcher des regrets.

Mais la paix soit sur toi, ô ma rose du Paradis,

et que ton visage toujours oriente tes prières!

Source: Teheran.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)