Articles liés
  • IMAM ‘ALI
    IMAM ‘ALI
    L’Imam ‘Ali fils dAbu Talib était le cousin et le « frère » du Prophète Mohammad. Sa mère était Fâtimà, fille dAssad...
  • FATIMA AL-ZAHRA
    FATIMA AL-ZAHRA
    Le milieu de la Mecque était obscur et sinistre en raison de lathéisme, de lidolâtrie, de lignorance, des guerres tribales arabes, de la souveraineté de la force et de la misère des populations...
  • IMAM AL- HUSSAYN
    IMAM AL- HUSSAYN
    L’Imam Al-Hussayn (le seigneur des martyrs) est le deuxième fils de l’Imam Al-Ali et Fãtima, la fille du Prophète, est né le 3 Cha’bãne en l’an 4 de l’Hégire...
  • Nombre de visites :
  • 635
  • 29/4/2012
  • Date :

L’amour des Ahl-ul-Bayt, un signe de foi

ahl-ul-bayt

   Allãh le Très-Haut dit dans le Saint Coran: «(O Prophète! Dis aux gens): Je ne vous demandé rien en retour (de ma Guidance pour vous), sauf votre affection pour (mes) proches» (Sourate Al-Chu`arã’, 23) (1).

   Nous croyons qu’outre son devoir de suivre la voie des Ahl-ul-Bayt, chaque Musulman a l’obligation de les aimer, car dans le Verset ci-dessus Allãh ordonne au Prophète de demander aux Musulmans d’aimer ses proches. Selon de nombreux hadith concordants du Saint Prophète il apparaît que l’amour des Ahl-ul-Bayt est un signe de Foi et de piété, et que le sentiment d’inimité envers eux est un signe d’Hypocrisie(2).

Le Saint Prophète a dit aussi à ce propos: «Celui qui les (Ahl-ul-Bayt) aime est aimé par Allãh et Son Prophète, et celui qui est inamical envers eux, Allãh et Son Prophète le considèrent comme étant leur ennemi»(3).

   L’amour des Ahl-ul-Bayt est un devoir obligatoire en Islam. C’est un fait incontestable que personne ne peut contester. Toutes les Ecoles Juridiques Musulmanes sont d’accord sur ce point, mis à part les Nawãçib, un petit groupe qui a déclaré la guerre à la Famille du Prophète, et dont le nom (Nawâçib) tire son origine de leur hostilité aux Ahl-ul-Bayt. De ce fait, les Nawãçib se sont rendus coupables de négation d’une obligation religieuse absolument établie. Or nier une obligation islamique, telle que la Prière ou la Zakãt, cela équivaut à nier le Message islamique lui-même; et celui qui se permet de commettre un tel péché est certainement négateur de l’Islam, même s’il fait semblant de reconnaître les chahãdatayn (La Profession de Foi islamique). C’est pour cela que la haine envers les Ahl-ul-Bayt est un signe d’hypocrisie, et leur amour un signe de Foi. C’est pourquoi aussi, détester les Ahl-ul-Bayt, c’est détester Allãh et Son Prophète.

Il ne fait pas de doute que le Très-Haut n’a rendu obligatoire leur amour que parce qu’ils en sont dignes, à cause de leur proximité de Lui, de leur position auprès de Lui, de leur pureté et de leur dépouillement de tout péché, de toute déviation et de tout ce qui suscite Son Mécontentement et Sa Colère.

   Il est impossible de concevoir qu’Allãh nous impose d’aimer quelqu’un qui puisse commettre des péchés ou Lui désobéir, car IL n’a aucun lien de parenté ou d’amitié avec personne, et tous les gens ne sont pour Lui que des serviteurs créés sur un pied d’égalité: les plus nobles d’entre eux, à Ses Yeux, sont ceux qui s’avèrent être les plus pieux d’entre eux(4).

C’est pourquoi ceux dont IL a rendu l’amour obligatoire pour tous les gens, doivent être nécessairement les meilleurs et les plus pieux de tous; autrement d’autres auraient mieux mérité cet amour, ou bien Allãh préférerait tel serviteur à tel autre, par absurdité, sans raison et sans aucun critère de mérite, ce qui est inconcevable.

Notes:

1. Selon Ibn Abbãs, lorsque ce Verset eut été révélé, on demanda au Prophète: «O Messager d’Allãh! Qui sont tes proches parents dont l’affection nous est rendue obligatoire", il répondit: "Ali, Fatima, Al-Hassan, Al-Hussayn"». (Pour plus de détails, voir: "Al-Dor Al-Manthour", 6/7; "Tafsîr Al-Tabarî", 25/14; "Mustadrak Al-Hãkem", 2/444; "Mosnad Ahmad", p. 199; "Yanãbî’ Al-Manwaddah", p. 15; "Al-Çawã`eq Al-Mohreqah", pp. 11, 102; "Thakhã’er Al-`Oqbã", p. 25

2. Voir: "Fadhã,el Ahmad", p. 176, H. 248; "Thakhã’er Al-Oqbã", p. 18; "Konouz Al-Haqã’eq" d’Al-Manaouî, p. 134; "Ihyã’ Al-Mayyet bi-Fadhã’el Ahl-ul-Bayt", p. 35, H. 13; "Mosnad Ahmad", 1/84, 95, 128; "Çahîh Moslem", 1/86, H. 131; "Al-Tãj Al-Jãme` Lil-Oçoul", 3/335; "Sunan Al-Termethî", 2/301; "Sunan Al-Nisã’î", 8/117; "Al-Çawã`eq Al-Mohreqah", p. 263; "Al-Mahasen", 1/176, H. 274; "Amãlî Al-Çadouq", p. 384.

3. Voir: "Amãli Al-Çadouq", 16/384; "Kanz Al-Ummal", 12/98, H. 34168 et 12:103, H. 34194 et 12/116, H. 34286; "Maqtal Al-Hussayn" d’Al-Khawãrezmi", 1/109; "Thakhã’er Al-`Oqbã", p. 18; "Al-Çawã`eq Al-Mohreqah", p. 263.

113. Allãh dit dans le Coran: «O vous, les hommes! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle. Nous vous avons constitués en peuples et en tributs pour que vous vous connaissiez entre vous. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allãh, est le plus pieux d’entre vous.» (Sourate Al-Hojorât, 13)

Source: Al-Modhaffar, "Les Croyances du Chiisme", Édité et traduit par Abbas Ahmad Al-Bostani, Ed. La Cité du Savoir, Canada.

Articles Relatifs:

Le Prophète Mohammad est le messager d’Allâh

Qui était Fatima Al-Zahrã?

L’Imam ‘Ali est le bien-aimé d’Alllãh

Al-Hassan est 2ème Imam

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)