Articles liés
  • Nombre de visites :
  • 645
  • 17/9/2011
  • Date :

L’Islam recommande l’optimisme (3)

optimisme

   Le docteur Marden dit: «Rien n’enjolive à nos yeux la vie, n’efface la douleur, et ne nous aplanit la voie du succès autant que l’optimisme et la bonne opinion envers autrui. Evitez les pensées douloureuses tout comme les maladies et leurs graves conséquences. Aérez votre esprit par des pensées joyeuses et tâchez de vous délivrer des préjugés.»1

Les musulmans doivent avoir entre eux des rapports dénués de toute fâcheuse arrière- pensée les uns envers les autres. L’Imam ’Ali recommandait aux Croyants de penser toujours en bien de leurs frères, et d’agir de façon à ne pas décevoir cette attente chez eux et à ne pas tomber sous leur médisance: «Ne déçois pas l’attente de celui qui te crédite d’une bonne opinion.»2

   Imam ’Ali- que la paix de Dieu soit sur lui-, continue ainsi: «La conjecture de l’homme est le critère de son intelligence, et ses actes sont les témoins les plus authentiques de son tréfond.»3

   Celui qui se fait une mauvaise opinion des gens, en subit les conséquences lui- même. Pour cette raison, l’Imam a fait de la bonne opinion du musulman envers son frère en Dieu, une preuve de sa capacité spirituelle, en disant: «Celui qui dément une mauvaise opinion envers son frère ou s’en garde lui- même préservera son esprit et calmera son cur.»4

   Samuel Smiles dit: «Il a été prouvé que l’homme doté d’une nature puissante et de la grandeur d’âme, est naturellement souriant, et porté à la bonté, et a un caractère avenant et bienveillant en toute chose et toute personne. Les personnes sages, distinguent derrière tout nuage noir et épais, un soleil éclairant et lumineux, et derrière toute épreuve et tout malheur, ils devinent un bonheur qu’ils s’emploient à réaliser. Ils tirent un supplément de force de toute douleur et de toute catastrophe, et puisent davantage de courage, de savoir et de connaissance de toute affliction et tristesse. L’ne nature comme celle- ci connaît sûrement le bonheur, et il est juste qu’on l’envie, car elle confère au visage une lumière et un sourire permanents. Leurs curs débordent de clarté, et tout se présente à leurs yeux en toute netteté, beau et attrayant.»5

L’Imam Al-Sãdiq fait de la bonne opinion un droit mutuel des musulmans entre eux. «Le Croyant a droit que son frère croyant... ne le démente pas.» dit-il dans un long hadith.

   La foi est assurément le facteur favorisant le plus l’optimisme. Si tous les hommes partageaient la même foi, il aurait été naturel qu’ils eussent confiance les uns envers les autres. C’est la perte de la foi qui est le mal funeste qui corrompt en l’homme sa confiance dans les autres et le rend susceptible à leur égard. Le croyant s’appuie sur cette force absolue quand il ressent une faiblesse ou une incapacité. Il implore le secours de Dieu, source de toute force pour surmonter les difficultés. Ce qui a sur la formation de son esprit un impact profond.

Notes:

1. Traduit du persan: Pirouzi-é-Fekr.

2.  Ghurar ul Hikam. P: 680.

3. Ghurar ul Hikam. P: 474.

4. Ghurar ul Hikam. P: 676.

5. Retraduit du persan: «Ethique».

Source: MOUSSAVI LARI. M, Problèmes moraux et psychologique, traduit par Nahid Chahbãzi, éd: Daftar-é-Nachr-é-Farhang-é-islãmi, Téhéran, 2003, PP.32-33.

Articles Relatifs:

L’Islam recommande l’optimisme (2)

L’Islam recommande l’optimisme (1) 

Les effets de l’optimisme 

Optimisme et candeur (2)

Optimisme et candeur (1)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)