Articles liés
  • L’ail
    L’ail
    Il fait partie des légumes les plus anciens et qui compte le plus grand nombre de propriétés médicinales...
  • Le poireau
    Le poireau
    Le poireau comprend deux parties: la partie blanche et la partie verte, que l’on a tendance à couper. C’est une erreur...
  • L’oignon
    L’oignon
    Très riche en eau, l’oignon est peu calorique et riche en minéraux et oligoéléments. Pour celles et ceux qui ont quelque difficulté ...
  • Nombre de visites :
  • 887
  • 17/4/2012
  • Date :

L’histoire de la poire

une poire

    Le poirier est un arbre originaire de Chine dont les fruits, les poires, sont sélectionnés depuis la plus haute Antiquité.

La tradition rapporte que les souverains venant se faire sacrer à Reims, recevaient en cadeau une poire. Louis XV, Louis XVI et même Marie Louise en furent gratifiés. Charles X en dégusta également lors de son sacre en 1825 tandis que le maire de Reims lui disait "Nous vous offrons ce que nous avons de meilleur: nos poires et nos cœurs".

   Fruit de la même famille que la pomme et l’abricot - les rosacées - la poire trouve ses origines en Asie centrale et en Europe Occidentale. Celles-ci remontent aux temps préhistoriques. Les Grecs en étaient très friands, le poète Homère la considérait d’ailleurs comme le "fruit des Dieux". Ce sont les Romains qui ont véritablement développé sa culture et qui ont contribué à l’extension des variétés. A force de croisements et de greffons, ils sont ainsi passés de six à une soixantaine de variétés, à la fin de l’Empire.

   Dès lors, ce chiffre n’a cessé de grandir avec la diffusion de la poire dans toute l’Europe. L’époque de Louis XIV en recensait au moins 500 espèces, dont les "Muscate" ou "Frangipane", des noms qui laissaient présager de leur goût délicieux. Car selon la tradition, la poire est un véritable fruit royal.

   A l’heure actuelle, la poire est produite un peu partout en Europe occidentale. Il en existe plus de mille variétés même si une dizaine seulement domine le marché:

- la Guyot: gros fruit à peau jaune, sa chair est parfumée et juteuse.

- la Williams: trapue, elle est brillante, jaune à vert clair ou rouge écarlate à la peau mate.

Ce sont des poires d’été, produites avant tout dans le sud-est de la France et en Espagne. Elles sont disponibles entre mi-juillet et octobre.

- l’Alexandrine: elle est jaune doré à légèrement rosée. Elle est disponible entre septembre et novembre.

- la Beurré Hardy: sa peau est épaisse et vert olive, parsemée de rouge sombre. Elle est récoltée de septembre à novembre.

- la Louise Bonne: sa peau verte est fine, avec des taches brunes. On trouve sa chair fine et acidulée entre septembre et novembre également.

- la Comice et la Doyenné du Comice: la première a le nez pointu, la seconde est bosselée aux deux extrémités. Leur chair est fine et sucrée, juteuse et fondante. Entre octobre et avril apparaissent leurs épidermes vert jaune légèrement rosés, parfois couverts de taches de rousseur.

- la Passe-crassane: ce gros fruit cache sous sa peau jaune marbrée une chair juteuse et granuleuse. On la reconnaît facilement au bouchon de cire rouge à l’extrémité de son pédoncule qui, en évitant l’évaporation de l’eau, ralentit le mûrissage du fruit. Elle se récolte de décembre à avril.

   Une nouvelle variété issue du croisement de la Doyenné et de la Passe-crassane a été créée en 2000: l’Angélys. Protégée par une peau épaisse, elle se conserve jusqu’à trois semaines à l’air ambiant.

Ces poires d’automne et d’hiver proviennent avant tout du sud-est, de l’ouest de la France et du Val de Loire ainsi que d’Italie. Elles occupent les étals depuis septembre jusqu’à avril. A noter enfin que la France est le troisième producteur européen après l’Italie et l’Espagne.

   Comme la banane et l’avocat, la poire ne mûrit pas de façon satisfaisante sur l’arbre. Sa chair y devient en effet sablonneuse ou granuleuse. À peine mûre, on la cueille donc pour la conserver en entrepôts réfrigérés à atmosphère contrôlée où elle termine de mûrir.

Sources:

1001fruits.net

Cuisine.journaldesfemmes.com

Derniers Articles:

La dégustation du concombre

Les valeurs nutritionnelles du concombre 

Voyage d’un concombre

Tout sur le potimarron

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)