Articles liés
  • Omar Khayyãm (1)
    Omar Khayyãm (1)
    Curieux destin que celui de ce poète. Omar Khayyãm jouit en son temps d’une grande renommée de mathématicien...
  • Omar Khayyãm (2)
    Omar Khayyãm (2)
    Le robãï n’appartient d’ailleurs pas au répertoire des grands genres de la poésie persane. C’est une forme familière, souvent pratiquée par des amateurs...
  • Galerie des images du mausolée d’Omar Khayyãm (1)
    Galerie des images du mausolée...
    Né sans doute entre 1030 et 1040, il appartient à la lignée des grands savants qui, du IXe au XIe siècle, firent de l’Orient musulman la terre de prédilection des sciences et de la pensée.
  • Nombre de visites :
  • 922
  • 3/10/2009
  • Date :

Etre gai

nature

ایدل غم این جهان فرسوده مخور

بیهوده نئی غمان بیهوده مخور

چون بوده گذشت و نیست نابوده پدید

خوشباش و غم بوده و نابوده مخور

O Cœur! Ne te soucie pas des biens de ce vieux monde;

Tu n’es pas inutile, ne te chagrine pas en vain.

Ce qui fut n’est plus et ce qui sera n’est pas encore,

Sois gai et ne t’attriste ni de ce qui fut ni de ce qui sera.

Source: KHAYYAM Omar, Quatrains d’Omar Khayyãm, Traduit par Lazard, éd. Iraniansociety, Téhéran, 2006, PP.113-114.

Galerie Relative:

Galerie des images du mausolée d’Omar Khayyãm (2)

Les derniers commentaires des utilisateurs
Jean-Guy TOURNAFOND
Excellent: de ^plus la traduction est dans la tradition des poèmesde cette époque où les concouirs de poésie étant courants depuis la période préislamisqie
Réponse de Tebyan : Nous vous remercions de votre message
Mardi 6 Juillet 2010
  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (1)