Articles liés
  • Omar Khayyãm (1)
    Omar Khayyãm (1)
    Curieux destin que celui de ce poète. Omar Khayyãm jouit en son temps d’une grande renommée de mathématicien...
  • Omar Khayyãm (2)
    Omar Khayyãm (2)
    Le robãï n’appartient d’ailleurs pas au répertoire des grands genres de la poésie persane. C’est une forme familière, souvent pratiquée par des amateurs...
  • Galerie des images du mausolée d’Omar Khayyãm (1)
    Galerie des images du mausolée...
    Né sans doute entre 1030 et 1040, il appartient à la lignée des grands savants qui, du IXe au XIe siècle, firent de l’Orient musulman la terre de prédilection des sciences et de la pensée.
  • Nombre de visites :
  • 844
  • 4/10/2009
  • Date :

Laisser le souci

nature

برخیز و مخور غم جهان گذران

خوشباش و دمی به شادمانی گذران

در طبع جهان اگر وفائی بودی

نوبت به تو خود نیامدی از دگران

Allons, consens, mon ami, à ce moment de plaisance

Et laisse enfin le souci de la fortune changeante:

S’il était dans sa nature d’être constante et fidèle,

Après d’autres t’aurait-elle offert aujourd’hui ta chance?

Source: KHAYYAM Omar, Quatrains d’Omar Khayyãm, Traduit par Lazard, éd. Iraniansociety, Téhéran, 2006, PP.157-158.

Galerie Relative:

Galerie des images du mausolée d’Omar Khayyãm (2)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)