Articles liés
  • Omar Khayyãm (1)
    Omar Khayyãm (1)
    Curieux destin que celui de ce poète. Omar Khayyãm jouit en son temps d’une grande renommée de mathématicien...
  • Omar Khayyãm (2)
    Omar Khayyãm (2)
    Le robãï n’appartient d’ailleurs pas au répertoire des grands genres de la poésie persane. C’est une forme familière, souvent pratiquée par des amateurs...
  • Galerie des images du mausolée d’Omar Khayyãm (1)
    Galerie des images du mausolée...
    Né sans doute entre 1030 et 1040, il appartient à la lignée des grands savants qui, du IXe au XIe siècle, firent de l’Orient musulman la terre de prédilection des sciences et de la pensée.
  • Nombre de visites :
  • 921
  • 6/10/2009
  • Date :

Le poison et la thériaque

nature

از آمدن بهار و از رفتن دی

اوراق وجود ما همی گردد طی

می خور، مخور اندوه که فرمود حکیم

غمهای جهان چو زهر و تریاقش می

Que reviennent les printemps et que passent les hivers,

Le registre de mes ans se feuillette grand ouvert

Mais buvons, foin des chagrins! Le docteur a bien raison:

Les soucis sont le poison et la thériaque le vin

Source: KHAYYAM Omar, Quatrains d’Omar Khayyãm, Traduit par Lazard, éd. Iraniansociety, Téhéran, 2006, PP.185-186.

Galerie Relative:

Galerie des images du mausolée d’Omar Khayyãm (2)

Les derniers commentaires des utilisateurs
Jean-Guy TOURNAFOND
Pn retrouve bien dans cet extrait des Rubbyats le penchant de Kayyam pour le vinet l"ivresse
Réponse de Tebyan : Nous vous remercions de votre message. Puisse Dieu nous accorder l'ivresse de son Amour
Mardi 6 Juillet 2010
  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (1)