Articles liés
  • Nombre de visites :
  • 1429
  • 6/10/2009
  • Date :

L’héritage du fils adoptif

héritage

   Les Arabes du pré-Islam adoptaient parfois un fils. Le fils adoptif, était considéré comme héritier, au même titre qu’un fils réel.

La coutume de l’adoption existait également chez d’autres nations, dont les anciens Romains et les Perses.

   Le fils adoptif, étant considéré comme un fils réel, jouissait de privilèges auxquels les filles en ligne directe n’avaient pas droit. Ces privilèges incluaient le droit à l’héritage. Similairement, le mariage avec la femme d’un fils adoptif était prohibé. Le Saint Coran à aboli ces coutumes.

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani,  éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, P.163.

Articles Relatifs:

L’objection des "occidentalisants"(à l’égard de l’héritage de la femme)

L’objection des hérétiques à la loi de l’héritage pendant les premiers temps de l’Islam

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)