• Nombre de visites :
  • 1097
  • 6/10/2009
  • Date :

L’héritage d’un allié

l’héritage

   Une autre coutume, qui prévalait parmi les Arabes pré-Islamiques et que l’Islam a abolie, était celle de l’alliance. Deux personnes sans liens familiaux entraient en alliance l’une avec l’autre, se promettant réciproquement par serment:

«Ton sang est le mien; toute agression contre toi sera une agression contre moi; tu hériteras de moi et moi de toi».

   En vertu de cette alliance, toutes les deux personnes se défendaient mutuellement durant toute leur vie, et celle qui mourait la première laissait à l’autre sa propriété.

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani,  éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, PP.163-164.

Articles Relatifs:

L’objection des "occidentalisants"(à l’égard de l’héritage de la femme)

L’objection des hérétiques à la loi de l’héritage pendant les premiers temps de l’Islam

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)