• Nombre de visites :
  • 1266
  • 7/2/2011
  • Date :

La corruption financière de Mohammad Ridhã Pahlavi (1)

mohammad ridha pahlavi

   Mais la corruption financière de la deuxième cours de pahlavi était beaucoup plus dangereuse que celle du premier Pahlavi pour la bonne raison que Ridhã Chãh s’adonnait à la confiscation les biens du peuple, seul ou accompagné de quelques membres de son entourage, mais dans le deuxième gouvernement Pahlavi la corruption et l’abus financiers avaient pénétré tout le corps gouvernemental.

Avec l’arrivée au pouvoir du deuxième Pahlavi et sous une forte pression populaire, le Chãh a été obligé de simuler qu’il souhaitait rendre au peuple les biens que son père lui avait confisqué.

   Mohammad Ridhã Pahlavi dans sa première démarche pour empêcher  l’augmentation des protestations, et en fonction de certains rapports et sur le conseil de Mohammad Ali Forooghi a, courant septembre remis à la disposition du gouvernement de l’époque, l’ensemble des biens, des revenus immobiliers et des usines qu’il avait hérité de son père, afin qu’ils servent en apparence à la reconstruction et au développement du pays et soient utilisés comme œuvres de bienfaisance et de cette manière s’il y avait certaines personnes qui avaient la prétention d’obtenir des dommages au sujet de ces biens, après l’examen de leur plainte, leur dédommagement pouvait avoir lieu sur ces mêmes biens.

mohammad ridha et farah pahlavi

   Mais après sept ans passés, le gouvernement a envoyé un projet à l’assemblée selon lequel beaucoup de ces biens et revenus immobiliers retournaient aux propriétés de Mohammad Ridhã Pahlavi.Ce projet daté du 20 juillet 1950 dans un article unique a été écrit de telle façon que les biens susmentionnés étaient au nom « Des fondations pieuses de la dynastie Pahlavi» et que les bénéfices de ces biens étaient utilisés en apparences pour les œuvres de bienfaisance.

En 1952, Mohammad Ridhã Pahlavi a fondé « l’Organisation des biens et des revenus immobiliers de Pahlavi» afin de gérer ces biens.

Source: Bulletin des Nouvelles

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)