• Nombre de visites :
  • 2234
  • 7/2/2011
  • Date :

L’Imam Moussã Al-Kãdhim et la parole des oiseaux

imam moussa al-kadhim

   Un soir de pleine lune, Gholãm de l’Imam Ridhã- béni soit-il - dit: «Ashãgh Ibn Amãr est arrivé et s’est assis près de l’Imam Moussã-béni soit-il. A ce moment un homme de la région de Khorãssãn a demandé l’autorisation de parler dans une langue qui comme elle n’avait (jamais) été entendue. C’était comme la langue des oiseaux.

Ashãgh a dit: ensuite l’Imam-béni soit-il – a répondu à tout dans sa langue jusqu’à ce qu’il ait terminé ses questions et l’ai quitté. J’ai dit: «jusqu’à présent je ne vous avez pas entendu parler de cette sorte».

   Il a dit: «cette langue est la langue de certaines populations de la Chine. Et tous ne parlent pas la même langue. Est-ce que tu es étonné de me voir parler dans leur langue?»

J’ai dit: «oui, il y a de quoi s’étonner».

   Il a dit: «que je t’informe d’une nouvelle plus étonnante encore et cela c’est que l’Imam connaît la parole des oiseaux et celle de tous les êtres vivants et rien ne lui est caché».1

Note:

1 – Les beautés des miracles des chastes béni soient-ils, Gholãm Hassan Mahrami, G1, P. 245, édition du bureau de la publicité islamique

Source: Tebyan.net

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)