Articles liés
  • Nombre de visites :
  • 554
  • 29/9/2011
  • Date :

L’importance de la mode vestimentaire à l’époque safavide (2)

vêtement de femme à l’époque safavide

   Il semblerait qu’il n’y ait pas eu à l’époque de grandes différences entre l’habillement féminin et masculin des courtisans, la distinction des genres résidant essentiellement dans les couvre-chefs: turbans perse pour les hommes, et différents types de foulards pour les femmes.

D’après les miniatures et les peintures de l’époque, les dames de la cour safavide étaient très "chic" et s’habillaient avec goût et élégance.

   Les étoffes étaient splendides, somptueuses et brodées de fils brillants. Elles portaient des tuniques longues, ouvertes jusqu’à la taille et brodées sur les bords, avec, en dessous, une sorte de chemise. Sur ce chemisier, les femmes portait une robe (radã), vêtement de dessus, couvrant le buste et le haut des jambes, qui laissait voir le col ouvert de la tunique de dessous (plus échancrée pour les femmes qui allaitaient). Il y avait également des chemisiers de soie, blancs ou en couleurs, boutonnés non pas devant, mais sur l’épaule droite.

Le tissu de ce corsage était d’une qualité supérieure aux vêtements de dessous.

   Une écharpe (shãl), large bande d’étoffe, de velours ou de cuir, était nouée autour de la taille. Quant aux pantalons, portés sous la tunique ou le chemisier, ils étaient amples, ajustés sur les chevilles, souvent de tissus rayés et brodés sur les bords. Enfin, les femmes portaient une robe sur tous ces vêtements. Cette robe à col en V était le vêtement le plus important.

Certaines robes avaient des manches longues et amples jusqu’aux coudes. D’autres possédaient des manches plus longues et plus serrées qui tombaient jusqu’aux poignets, comme pour les robes masculines.

   Un tableau datant du XVIe siècle nous montre une princesse persane vêtue d’un corsage au col brodé. Les manches de la robe sont courtes et on peut voir les manches de son vêtement de dessous fait d’une étoffe très fine. Les robes et les corsages avaient parfois une doublure et les femmes les mettaient en hiver.

Le vêtement typiquement féminin de l’époque était une jupe longue (chaliteh) qui tombait jusqu’aux chevilles.

   Les femmes portaient des bottes de cuir ou de toile qui enfermaient le pied et la jambe. A partir du XVIIe siècle, les femmes ont porté également des souliers en cuir de différentes couleurs.

Source: Teheran.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)