Articles liés
  • Nombre de visites :
  • 373
  • 11/10/2011
  • Date :

Le divorce est-il une bonne chose ou une mauvaise chose? (2)

divorce

2- Le mariage est un pacte sacré. C’est une union de deux curs et de deux âmes, qui doit rester saine et sauve. Le mot divorce doit être banni du dictionnaire de la société. La femme et l’homme qui se marient doivent savoir qu’à part la mort rien ne peut les séparer.

C’est cette théorie qui a été préconisée pendant des siècles par l’Eglise Catholique, et qui l’est encore.

   Les partisans de cette théorie sont en nombre décroissant dans le monde. Seules l’Italie et l’Espagne catholique y adhèrent encore. Nous avons souvent entendu que, même en Italie, les hommes et les femmes élèvent la voix contre cette loi, et que des efforts y sont déployés en vue de reconnaître officiellement le divorce. Beaucoup de gens ne veulent plus continuer à souffrir le martyre de l’échec de leur mariage.

   Il y a quelques années, le Daily Express a publié un article sous le titre: "Le Mariage en Italie est synonyme de servitude pour la femme". L’article dit que: «A présent, à cause de l’inexistence du divorce, beaucoup de gens en Italie sont acculés à des relations sexuelles illégales. Plus de cinq millions Italiens croient que leur vie n’a été que péché.»

   Un quotidien italien a écrit: «La prohibition du divorce a créé un grand problème aux Italiens. Beaucoup d’entre eux ont renoncé à leur nationalité italienne pour cette même raison. Lorsqu’une agence italienne organisa un sondage d’opinion, 97 % des femmes sondées ont répondu par la négative à la question de savoir si le divorce est contraire ou non aux principes religieux.»

Quant à l’Eglise, elle persiste dans son opinion et s’efforce de démontrer le caractère sacré du mariage et la nécessité de sa consolidation.

   Il ne fait pas de doute que le mariage est un lien sacré et qu’il doit être durable et éternel. Mais il ne peut durer que si les deux époux coopèrent l’un avec l’autre. Il y a des situations dans lesquelles une compréhension ou une entente mutuelle entre une femme et son mari n’est pas possible. Dans de telles circonstances, les forces de la loi ne peuvent être employées pour les amener à s’attacher l’un à l’autre au nom du lien conjugal. La théorie de l’Eglise a été un échec total. Il n’est pas improbable que l’Eglise elle-même soit contrainte rapidement de réviser ses vues. C’est pourquoi il n’est pas nécessaire que nous nous attardions davantage sur l’opinion de l’Eglise et sur la critique de cette opinion.

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani,  éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, PP.174-175.

Articles Relatifs:

Le divorce est-il une bonne chose ou une mauvaise chose? (1)

L’augmentation du nombre des divorces dans la vie moderne (1) 

L’augmentation du nombre des divorces dans la vie moderne (2) 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)