Articles liés
  • Nombre de visites :
  • 323
  • 20/2/2012
  • Date :

La soif d’Ali Akbar

imam al-hussayn

   ’Ali Akbar se rendit se battre contre l’ennemi. Il revint après quelque temps et dit: «Père! La soif m’épuise et le fardeau de l’armure me fatigue … Y a-t-il une goutte d’eau pour moi?» Le vénéré Imam Hussayn (S.L.) lui répondit: «Très tôt, le Prophète te donnera de l’eau à boire au paradis ! Mais sois un peu patient!»   

Il rentra sur le champ de la bataille et se battit courageusement jusqu’à ce qu’un vilain dénommé Manqaz ibn Marra Abdi lui donna un coup d’épée sur la tête. Ali Akbar tomba par terre! Les guerriers de Satan se précipitèrent vers lui et le décapitèrent.

   Au moment où il tombait de son cheval, il cria le nom de son père et dit! «Ô père! Ô mon maître! Que la paix soit avec toi! Oui, j’ai déjà bu de l’eau que m’apporta mon grand-père, et je n’aurai plus jamais soif.» Le vénéré Imam Hussayn se rendit auprès des dépouilles de son fils, son Ismaël, et dit: «Ô fils! Après toi, le monde me sera si laid et si désagréable.»

L’heure de la promesse divine s’approcha. Le vénéré Hussayn (S.L.) se rendit, lui aussi, sur le champ de la bataille, pour se sacrifier comme Ismaël de toute l’histoire de l’humanité. Le vénéré Hussayn (S.L.) devint ainsi la lumière de la guidance et le navire du salut pour l’humanité tout entière.

M. Aqãmiri

Traduit par M. Rastegar

Articles Relatifs:

Les épreuves difficiles

Arrivée du jour d’Ashourã

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)