Articles liés
  • Norouz
    Norouz
    Norouz est la fête traditionnelle iranienne...
  • Histoire de Norouz
    Histoire de Norouz
    Le terme Norouz est apparu pour la première fois dans les documents de l’Empire Perse ...
  • Haft Sîn
    Haft Sîn
    La tradition principale de Norouz est la mise en place des Haft Sîn -les sept ‘S’, sept objets dont le nom commence par la lettre S...
  • Nombre de visites :
  • 344
  • 25/2/2012
  • Date :

Norouz en Azerbaïdjan

célébrations de norouz avec des costumes traditionnels en azerbaïdjan

    Norouz est également l’une des plus grandes fêtes des Azerbaïdjanais. Il est considéré comme la fête de l’éloge de tous les êtres et des objets sacrés, et est aussi le synonyme de santé, de prospérité et d’abondance.

Il existe aussi de nombreux mythes et fables azéris sur Norouz.

   Ainsi, selon un conte, Siãvash [1], fils du roi Kãvous, voyagea au pays d’Afrãsyãb où celui-ci l’accueillit avec gentillesse et lui donna sa fille en mariage. Siãvash fit construire le mur de Boukhãrã. Les ennemis, jaloux de leur amitié, semèrent la discorde entre eux de sorte qu’Afrãsyãb fit tuer Siãvash puis ordonna de mettre son cadavre sur les créneaux du mur de Boukhãrã. Les zoroastriens prirent son cadavre, l’enterrèrent et entonnèrent de douloureux chants de deuil. Dans ces chants, les zoroastriens ont appelé Norouz "le jour de l’enterrement de Siãvash".

Les Azerbaïdjanais célèbrent Norouz avec des chants, un repas de Norouz et en se posant des énigmes.

   Les préparations de Norouz durent tout le dernier mois de l’hiver. Ils s’achètent alors des vêtements neufs et nettoient leur maison. Durant la nuit du dernier mercredi de l’année, les jeunes filles font un vœu et se cachent derrière la porte entrouverte de la maison. Si elles entendent le premier passant parler de quelque chose de bon, c’est de bon augure et leur vœu se réalisera au cours de la nouvelle année.

Durant ce jour, les Azerbaïdjanais s’efforcent donc de ne parler que de sujets agréables et évitent de médire. Parmi les traditions des Azerbaïdjanais pendant Norouz, nous pouvons également citer le rituel d’envoyer du samanou [2] aux amis, d’accrocher des chapeaux sur les portes, ou encore d’accrocher un sac au toit des maisons pour demander des ’eidi [3].

Notes:

1. Siãvash est un héros mythologique iranien, dont l’histoire est relatée dans le Shãhnãmeh. Prince héritier, il est poursuivi par sa belle-mère pour son charme et doit passer l’épreuve de feu, qui prouvera son innocence. Il sera tristement et injustement tué. Siãvash symbolise en Iran le sang de l’innocent injustement tué.

2. Sorte de mets fait de germe de blé

3. Cadeau offert à l’occasion du nouvel an.

Source: Teheran.ir

Articles Relatifs:

Norouz au Turkménistan

Norouz au Kazakhistan

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)