Articles liés
  • L’ail
    L’ail
    Il fait partie des légumes les plus anciens et qui compte le plus grand nombre de propriétés médicinales...
  • Le poireau
    Le poireau
    Le poireau comprend deux parties: la partie blanche et la partie verte, que l’on a tendance à couper. C’est une erreur...
  • L’oignon
    L’oignon
    Très riche en eau, l’oignon est peu calorique et riche en minéraux et oligoéléments. Pour celles et ceux qui ont quelque difficulté ...
  • Nombre de visites :
  • 1318
  • 15/4/2012
  • Date :

Les valeurs nutritionnelles du concombre 

un concombre

Le concombre est l’un des légumes les moins caloriques avec 10 kcal/100 g, et pour cause, il est composé à plus de 96 % d’eau. Cette richesse en eau fait de lui le compagnon idéal d’un été frais et léger, car il est très désaltérant et participe à la bonne hydratation de l’organisme.

Protéines (en g): 0.6 (79e position)

Lipides (en g): 0.1 (90e position)

Glucides (en g): 1.2 (93e position)

Calories (en Kcal): 10 (102e position)

Fibres (en g): 0.73 (60e position)

Eau (en g) : 95.23 (1e position) 

Vitamine B1 (en mg): 0.03 (56e position)

Vitamine C (en mg): 2.8 (89e position)

Calcium (en mg): 19 (59e position)

Cuivre (en mg): 0.04 (58e position)

Fer (en mg): 0.28 (69e position)

Magnésium (en mg): 13 (44e position)

Manganèse (en mg): 0.08 (38e position)

Phosphore (en mg): 23 (44e position)

Potassium (en mg): 150 (76e position)

Sélénium (en µg): 0.3 (52e position)

Zinc (en mg): 0.2 (27e position)

Sodium (en mg): 2  (52e position)

Vitamine K (en µg): 19 (6e position)

   Il renferme des minéraux et des oligo-éléments en quantité abondante, notamment du potassium (150 mg/100 g), du phosphore (23 mg/100 g) et du calcium (19 mg/100 g).

Toutes les vitamines sont présentes dans ce légume, en particulier un bel éventail de vitamines B. Sa peau contient de la provitamine A et de la vitamine E qui aide à retarder le vieillissement des cellules.

   Bien pourvu en fibres, il participe au bon fonctionnement du transit intestinal. Petit bémol toutefois: celles-ci peuvent irriter les intestins sensibles. Plutôt que de le faire dégorger, et en conséquence perdre une bonne partie de ses bienfaits, la meilleure solution reste d’en ôter la partie centrale (ces graines sont souvent indigestes) puis de le râper grossièrement. Autre précaution à prendre: le mastiquer soigneusement. Cela dit, contrairement aux idées reçues, il est tout à fait digeste grâce à la pepsine qu’il renferme.

Sources:

1001fruits.net

Cuisine.journaldesfemmes.com

Articles Relatifs:

Voyage d’un concombre

Tout sur le potimarron

Le pâtisson

La dégustation du melon

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)