• Nombre de visites :
  • 7079
  • 24/12/2012
  • Date :

Le musée de la dynastie pahlavi

vue du portail d’entrée du palais de marbre dans les années 1960

   Situé à l’intersection de la rue Imam Khomeyni et l’avenue Vali Asr, le Palais de Marbre a été construit en 1938 sous l’ordre de Ridhã Shãh par des célèbres architectes de l’époque. Le plan initial du palais avait été élaboré pas Ridhã Shãh lui-même.

Les architectes impliqués dans ce projet impérial furent très tôt congédiés et l’ouvrage fut confiée à Léon Tadysian, célèbre architecte irano-arménien de l’époque.

   Le terrain du palais appartenait autrefois aux princes qãjãrs et fut saisi par le Shãh lorsqu’il accéda au pouvoir. Le magnifique dôme du palais a été édifié à partir du modèle de la mosquée Sheikh Lotfollãh d’Ispahãn et recouvert de céramique par le professeur Lorzãdeh. Commencé en 1935, la construction fut terminée trois ans grâce aux grands maîtres d’architecture traditionnelle et des arts décoratifs tels que Mohammad Kãdhim Sani Khãtam et Hussayn Tãher Zãdeh Behzãd. La salle de marqueterie du palais est d’une beauté exceptionnelle. Le plafond, les murs, le bureau et tout autre objet et accessoire se trouvant dans la salle sont également ornés de marqueterie. Son architecture combine les styles orientaux et occidentaux.

Le beau jardin extérieur, la vue magnifique de la façade en pierre de marbre vert ainsi que le dôme de couleur crème rappelle par certains aspects la mosquée Sheikh Lotfollãh.

   La construction architecturale de l’Iran à l’époque de Ridhã Shãh occupe une place importante dans la réalisation du projet de modernisation conçu par le roi. Il fit construire à cet effet de grands bâtiments pour ses ministères dans le style néoclassique, adapté à l’architecture européenne actuelle avec des colonnes sans base. A titre d’exemple, le bâtiment du Ministère des affaires étrangères achevé en 1939 était populaire même en dehors des frontières du pays pour sa simplicité remarquable. Outre les palais privés construits pour les membres de sa famille, Ridhã Khãn ordonna la construction du Palais de Marbre pour les réceptions officielles. Afin de se distinguer des Qãjãrs, le fondateur de la dynastie pahlavi refusa de s’installer dans la résidence officielle de ses prédécesseurs, qui était le Palais du Golestãn. La construction du Palais de Marbre achevée, Ridhã Khãn y leva donc l’étendard de sa dynastie. Par ailleurs, il refusa lors de son couronnement de porter la couronne impériale qãjãr et commanda une nouvelle couronne.

   Le Palais de Marbre devint alors le lieu de résidence et le bureau de Ridhã Shãh. En même temps, les joyaux impériaux furent transportés du Palais du Golestãn au Palais de Marbre et furent conservés dans le sous-sol du palais jusqu’à l’élaboration du projet de loi du Trésor national par le parlement de l’époque. Pendant le règne du dernier pahlavi, ce palais demeura le bureau officiel du roi et c’est là que se déroulèrent les rencontres officielles.

La cérémonie de mariage du Shãh fut organisée dans ce palais.

   Le 10 avril 1965, le roi fit l’objet d’une tentative d’assassinat dans l’enceinte du palais, ce qui entraina le transfert du bureau du roi au Palais Sãhebgharãnieh à Niãvarãn. De 1977 à 1979, le Palais de Marbre fut transformé en musée de la dynastie pahlavi et ouvert au public. Parmi les objets exposés dans le musée figuraient les vêtements d’officier et le chapeau du roi troué par la balle le jour de l’attentat.

   A la suite la Révolution islamique de 1979, le musée fut fermé et utilisé comme le siège du Comité de la Révolution. Le palais fut ensuite abandonné jusqu’en 1992, où il devint le siège du Conseil du Discernement. Le palais a ensuite été rebaptisé "Bâtiment de Ghods" et est notamment utilisé pour les communications administratives de l’Etat. En 2009, plusieurs sections du palais ont été rénovées et pour certaines reconstruites.

Source: Teheran.ir

Article Relatif:

Les biens de la fondation Pahlavi (1)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)