• Nombre de visites :
  • 5681
  • 26/8/2013
  • Date :

Le discours de l’Imam Sajjãd  (AS) à Damas (4)

imam sajjãd

Traduit par Jean d’Agape

   L’Imam Sajjãd  (AS) continua cette litanie et les gens se mirent à crier et à pleurer. Yazid craignant une émeute, ordonna qu’on fasse l’appel à la prière et interrompit le discours de l’Imam (AS).

Quand le muezzin annonça اللَّهُ أَکْبَرُ اللَّهُ أَکْبَرُ l’Imam Sajjãd (AS) dit: «Il n’y a rien de plus grand que Dieu»

   Quand le muezzin annonça  أَشْهَدُ أَنْ لَا إِلَهَ إِلَّا اللَّهُ  le fils de l’Imam Hussayn (AS) dit: Mes poils, ma peau et ma chair attestent que Dieu est unique.

Quand le muezzin annonça أَشْهَدُ أَنَّ مُحَمَّداً رَسُولُ اللَّهِ l’Imam Sajjãd (AS) retira le turban qu’il avait sur la tête et lui ordonna de se taire et de le laisser parler.

   Puis du haut de la chaire, il s’adressa à Yazid en ces termes: «Yazid, ce prophète (dont il est question dans l’appel à la prière) est-il mon grand père ou ton grand père? Si tu dis que c’est ton grand père, tout le monde sait que tu mens si c’est mon grand père, pourquoi donc as-tu tué mon père, pris ses biens et trainé sa famille en captivité? L’Imam (AS) alors se mit à pleurer, se déchira le col en signe de douleur et jura que dans le monde il n’y avait personne d’autre dont le grand père fut le prophète en dehors de lui et s’écria: «Pourquoi cet homme a-t-il tué mon père et nous a faits prisonniers comme des soldats romains? Yazid! Tu t’es rendu coupable de ce crime et tu prétends croire en Mohamad et fais face à la Qibla! Malheur à toi, Mon aïeul et mon père seront tes ennemis le jours du jugement».

Yazid cria au muezzin de faire le second appel à la prière, un brouhaha se fit entendre dans la foule, certains firent la prière et d’autres partirent sans la faire. Le discours de l’Imam Sajjãd (AS) avait profondément ému et réveillé les gens et leur avait redonné courage.

Source: Biographie de l’Imam Sajjãd (AS) et de l’Imam Bãqir,  p.83

Article Relatif:

Le discours enflammé de l’Imam Sajjãd (AS) à Koufa

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)