• Nombre de visites :
  • 1024
  • 7/9/2013
  • Date :

L’Imãmat dans le Coran

coran

Traduit par Jean d’Agape

   Pour présenter la question de l’Imãmat nous devons le faire par étapes, l’Imãmat dans le Coran, l’Imãmat dans la tradition prophétique et l’Imãmat du point de vue de la raison.

   «Est-ce que les versets coraniques présentent l’Imãmat comme le font les chiites? L’Imam est-il présenté comme un guide politique et social ou une autorité religieuse et même spirituelle?», interroge le Martyr Motahhari. Les chiites se réfèrent à quelques versets coraniques pour confirmer leurs idées sur ce sujet. Un de ces versets est le verset 55 de la cinquième sourate:

إِنَّمَا وَلِيُّكُمُ اللّهُ وَرَسُولُهُ وَالَّذِينَ آمَنُواْ الَّذِينَ يُقِيمُونَ الصَّلاَةَ وَيُۆْتُونَ الزَّكَاةَ وَهُمْ رَاكِعُونَ Vous n’avez d’autres maitres qu’Allãh, Son messager et les croyants qui accomplissent la Salat et s’acquittent de la Zakãt en s’inclinant.

Le mot وَلِيُّ  signifie maitre et dirigeant

   Nous n’avons pas de règle qui oblige de payer la Zakãt en priant, ce verset fait allusion à un évènement que les chiites et les sunnites ont rapporté, et qui concerne l’Imam 'Ali (AS) qui pendant la prière, de la main, fit un signe à un pauvre qui mendiait, qui lui retira sa bague du doigt et partit.

Le verset fait ici allusion à un évènement précis et une personne qui a agi de cette manière, c’est-à-dire l’Imam ‘Ali (AS). Le verset suivant concerne l’évènement de Ghadir et le verset 67 de la même sourate:

يَا أَيُّهَا الرَّسُولُ بَلِّغْ مَا أُنزِلَ إِلَيْكَ مِن رَّبِّكَ وَإِن لَّمْ تَفْعَلْ فَمَا بَلَّغْتَ رِسَالَتَهُ وَاللّهُ يَعْصِمُكَ مِنَ النَّاسِ إِنَّ اللّهَ لاَ يَهْدِي الْقَوْمَ الْكَافِرِينَ

 Ô Messager, transmets ce qui t’a été descendu de la part de ton Seigneur. Si tu ne le faisais pas, alors tu n’aurais pas communiqué Son message. Et Allãh te protégera des gens. Certes, Allãh ne guide pas les gens mécréants.

   Ce message que le Prophète (AS) doit communiquer est si important qu’il représente à lui seul, toute la mission prophétique.

   La sourate «Al-mã’ida» selon les chiites et les sunnites, est la dernière sourate qui fut révélée au Prophète (AS) et ce verset est un des derniers versets révélés et une des dernières obligations.

Quelle est cette obligation qui aurait fait échouer le Prophète (AS) dans sa mission s’il ne l’avait pas remplie?

   Les chiites disent qu’il s’agit de l’Imãmat et présentent pour cela des preuves tirées des livres sunnites qui montrent que ce verset à été révélé le jour de Ghadir. Dans cette même sourate nous avons un verset qui dit:

الْيَوْمَ يَئِسَ الَّذِينَ كَفَرُواْ مِن دِينِكُمْ فَلاَ تَخْشَوْهُمْ وَاخْشَوْنِ الْيَوْمَ أَكْمَلْتُ لَكُمْ دِينَكُمْ وَأَتْمَمْتُ عَلَيْكُمْ نِعْمَتِي وَرَضِيتُ لَكُمُ الإِسْلاَمَ دِيناً

Aujourd’hui, les mécréants désespèrent (de vous détourner) de votre religion: ne les craignez donc pas et craignez-Moi. Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’Islam comme religion pour vous

«Cette partie du verset 3 de la sourate «Al-mã’ida» montre que ce jour-là, un évènement très important est arrivé, si  important qu’il est venu accomplir le message prophétique et les bienfaits divins à l’humanité, et a parachevé la religion»

(Extrait du livre  du Martyr Motahhari  p 37 à 40 sur l’Imãmat et la direction de la communauté)

L’Imãmat est une question essentiellement spirituelle et concerne des personnes en dessous du Prophète (AS) qui connaissent l’Islam grâce à leur spiritualité et sont comme le Prophète (AS), a l’abri des fautes et des erreurs. L’Imam est «la» référence qui ne dit aucune erreur dans ses paroles ni ne fait aucune faute volontaire dans ses actes.

Article Relatif:

Les divergences sur la nature du califat (1)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)