• Nombre de visites :
  • 4575
  • 26/5/2015
  • Date :

Mahdi Bãkeri

mahdi bãkeri

   Mahdi Bãkeri est né en 1954 à Miãndoãb [1]; son père, Azarbaïjãnais, a immigré en Iran durant la Première Guerre mondiale. Après avoir obtenu son bac, Mahdi se rend à Tabriz et obtient une licence en ingénierie mécanique de l’université de Tabriz.

Durant cette période, il mène, aux côtés de ses deux frères, ‘Ali et Hamid, une lutte clandestine contre le régime pahlavi.

   Au lendemain de la victoire de la Révolution islamique en 1979, il joue un rôle important dans la fondation et l’organisation du Corps des gardiens de la Révolution islamique [2] à Oroumieh [3]. Au commencement de la guerre Iran-Irak en 1980, il est chargé d’organiser et d’expédier les forces militaires et de veiller à la protection des civils sur les fronts ouest et sud-ouest. Commandant en chef des troupes Ashourã du Sepãh, il participe à plusieurs grandes opérations.

En avril 1982, il commande une partie des forces iraniennes durant l’opération Fath-ol-Mobin; cette opération aboutit à la libération d’une grande partie des terres occupées du Khouzestãn, dont Andimeshk et Dezfoul.

    Un mois plus tard, il commande la brigade Najaf-e Ashraf lors de l’opération Beit-ol-Moghaddas, qui dure un mois et aboutit à la libération de Khorramshahr, le 12 mai 1982. Durant l’opération victorieuse de Moslem ibn Aghil, Mahdi est le commandant des troupes Ashourã qui libèrent la ville de Soumãr dans la province de Kermãnshãh. Cette troupe du Sepãh, a joué un rôle notable dans plusieurs autres opérations dont les Opérations Valfajrs I, II, III et IV.
   Durant l’opération Badr, le commandant Bãkeri et ses forces s’infiltrent dans les lignes ennemies, en plein cœur de la région de Hour-ol-Howeizeh ; de durs combats entre les forces iraniennes et irakiennes s’engagent, au profit des Irakiens. Le bilan de cette opération est lourd pour les Iraniens. Le 16 mars 1985, il tombe en martyr, touché par une balle mortelle et ses hommes décrochent vers l’arrière pour évacuer les tués et les blessés, mais l’embarcation qu’ils utilisent pour traverser le marais de Hour-ol- Azim est frappée de plein fouet par une roquette irakienne.
Notes:
[1]La ville située au sud de la province de l’Azarbaïjãn de l’ouest.
[2] Sepãh-e Pãsdãrãn-e enghelãb-e eslãmi
[3] Chef-lieu de la province de l’Azarbaïjãn de l’ouest.

Source:
Sarmadi, Saïd, Shahid Mahdi Bãkeri (Le Martyr Mahdi Bãkeri), Centre de Documentation et de Recherche de la Défense sacrée, 2011.

Articles Relatifs:

A l’adresse des blessés et des martyrs

A l’adresse des familles des martyrs
A l’adresse des enfants des martyrs

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)