• Nombre de visites :
  • 10397
  • 4/2/2016
  • Date :

La Salle Vahdat

la salle vahdat

   A chaque nation, sa propre identité. La connaissance de cette identité ne se réalise que par la découverte de soi. Il y a quelque chose qui fait que nous nous connaissions, quelque chose qui nous ouvre la fenêtre vers un nouveau monde, quelque chose qui jaillit de nous-mêmes et nous fait expérimenter le plaisir d’être ensemble. Cette chose n’est que le pont invisible de la culture. C’est le chemin par lequel arrive le vieux chevalier du temps glanant les trésors de l’histoire humaine. Celle-ci est le réservoir de nos valeurs, de nos symboles, de nos croyances et de nos civilisations. Bien que la culture s’enracine dans le passé, elle est riche et se doit de correspondre aux besoins spirituels de l’homme d’aujourd’hui.

Ainsi, si cette culture ne se manifeste pas, on reste emprisonné comme un ver étouffé dans son cocon, alors que c’est l’art qui sert à épanouir les fleurs de la culture. Dans le monde entier, des artistes travaillent sur des toiles, dans des salles, sur des scènes … afin de transmettre leurs messages.

   Ici, en Iran, la Fondation Rudaki est l’un des centres culturels qui organise des activités artistiques. Baptisée d’après le grand poète Rudaki, précurseur de la poésie classique de Xe siècle en Iran, cette fondation se divise en trois parties différentes: La Tour Azadi fondée en 1971, dans laquelle se trouve le musée de la Révolution; la salle Ferdowsi, première salle professionnelle de marionnettes en Iran; et la salle Vahdat qui est la plus importante. Inaugurée en 1967, cette salle a finalement pu combler un certain vide dans la vie culturelle de Téhéran. Sponsorisée par le Ministère des Beaux-Arts et de la Culture et construite avec la collaboration de l’architecte irano-américan Dr. Eugene Aftandilian qui avait fait des études en Iran, cette salle reste le lieu de rencontre des artistes et des amateurs. La salle peut contenir jusqu’à 1350 de spectateurs. La projection des lumières sur le hall d’entrée en marbre embellit la salle,bâtie selon des motifs traditionnels. L’intérieur, en forme de fer à cheval, est vraiment impressionnant et confortable. Cette salle contient sept scènes mobiles.

La première est une scène tournante: en cas de nécessité, deux wagons sur lesquels sont posés des décors préfabriqués peuvent être déplacés.

   Il y a également quatre scènes mobiles qui bougent verticalement à hauteur de quatre mètres et demi. La surface de la scène est deux fois plus large et aussi longue que la salle entière, ce qui lui donne un caractère unique en Iran. Le mariage des couleurs blanche, rougeâtre, et or rappelle l’ambiance des salles d’opéra européennes du XIXe siècle. La salle contient également trois galeries et une loge située au-dessus. Elle dispose également de systèmes audio-visuels et théâtraux très modernes. Grâce aux quatre caméras disposées dans la salle et à une caméra portable, le système digital rend possible, pour la première fois en Iran, l’enregistrement et le montage simultanés de programmes d’excellente qualité, tout en permettant d’immortaliser les chef-d’œuvre des grands artistes iraniens.

La salle Vahdat ouvre ses portes le soir pour accueillir des spectacles, des concerts, des symphonies, des opéras, et des admirateurs de l’art dans une lumière et une ambiance chaleureuse.

Source:Teheran.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)