Articles liés
  • Nombre de visites :
  • 2372
  • 5/6/2016
  • Date :

 

Nous devons réduire le gaspillage

le gaspillage

 

Pourquoi limiter le gaspillage

 Réduire le gaspillage permettrait une meilleure utilisation de nos ressources.

 La population mondiale augmente. Le niveau de vie global augmente aussi. Les besoins de cette population vont donc augmenter. Il va falloir nourrir tous ces gens, les loger, leur fournir de l'énergie et des biens de consommation.

 Or aujourd'hui, nous constatons déjà des pénuries d'eau, de nourriture, d'énergie et de matières premières dans certaines parties du monde. L'augmentation de la population et de ses besoins ne fera qu'aggraver la situation. Il est donc urgent de mieux organiser l'utilisation de la nourriture, de l'eau, de l'énergie et des matières premières. Et il est urgent d'apprendre à ne pas gaspiller toutes ces ressources.

 

  Réduire le gaspillage réduirait la pollution.

 L'activité humaine actuelle pollue l'environnement. Cette pollution est notamment liée aux rejets de gaz dans l'atmosphère, aux déversements de produits chimiques dans la nature, aux déchets de l'industrie et de la société. Une grande partie de cette pollution est due au gaspillage. Réduire le gaspillage réduirait l'impact de nos activités polluantes.

 

 Comment limiter le gaspillage

 Réduire le gaspillage demande une attitude responsable. Cela nécessite de s'interroger sur chaque acte potentiellement polluant. Ce que l'on veut faire est-il vraiment nécessaire ? Quelle est la consommation d'énergie et de matières premières nécessaires ? Quelle est la pollution induite ? Peut-on les réduire ? Le gain final justifie-t-il la consommation d'énergie et de matières premières et la pollution induite ?

 Réfléchir à ces questions conduit à des pistes pour limiter le gaspillage.

 

   Ne pas gaspiller, c'est déjà ne pas trop consommer. Nous vivons dans une société de consommation. Mais a-t-on vraiment besoin de changer aussi souvent nos voitures ou nos téléphones ? A-t-on besoin de renouveler sa garde-robe ou sa décoration intérieure à chaque nouvelle mode ? Chaque nouvel objet demande une consommation d'énergie et de matières premières pour être fabriqué.

 De plus, acheter un nouvel objet amène souvent à en rendre un autre inutile. L'objet inutile, devenu déchet, risque de polluer ou nécessitera de l'énergie pour réduire son impact polluant.

 Avant tout acte de consommation, demandez-vous toujours si vous en avez vraiment besoin.

 

   Ne pas gaspiller, c'est aussi ne pas jeter trop vite ce qu'on n'utilise plus. Un objet qui n'est plus au goût d'une personne peut être réutilisé par un autre. Un objet en panne peut être réparé, au lieu d'être remplacé. Et un objet inutilisable peut être recyclé en pièces détachées ou pour ses matériaux.

 Quand vous voulez vous débarrasser d'un objet, demandez-vous toujours qu'elle pourrait être sa seconde vie.

 

   Ne pas gaspiller, c'est aussi chercher de nouvelles façons d'agir. Pour arriver à un même résultat, certaines solutions sont moins consommatrices en énergie ou matières premières, ou moins polluantes que d'autres.

 Par exemple, se déplacer en transport en commun ou à vélo consomme moins d'énergie et pollue moins qu'un déplacement en voiture individuelle.

 Produire (et donc manger) des légumes ou des céréales consomme beaucoup moins d'énergie que produire (et donc manger) de la viande.

 Pratiquer l'agriculture biologique pollue moins et préserve mieux la qualité des sols que l'agriculture traditionnelle avec engrais et pesticides.

 De nombreux gestes quotidiens sont possibles pour modifier l'impact de nos activités et réduire le gaspillage.

 

   Réduire le gaspillage, c'est aussi limiter ce qui n'est pas vraiment utile. Quand on a les moyens financiers, on s'octroie des plaisirs coûteux qui confinent au gaspillage. Peut-on accepter de surproduire ou de jeter de la nourriture dans certains pays, alors qu'ailleurs on meurt de faim ? Peut-on raisonnablement laisser gaspiller l'eau pour des golfs ou des piscines dans des régions arides ? Comment comprendre que certains achètent des objets luxueux et ne les utilisent presque pas ?

 

 Chacun de nous peut agir pour réduire le gaspillage

 Réfléchissez donc avant tout acte de consommation : en avez-vous vraiment besoin ? Pouvez-vous consommer autrement pour réduire l'impact de votre acte ? Comment gérer ce dont vous n'avez plus besoin ?

 

 Sachez que les ressources de la planète ne sont pas inépuisables. Et sachez que nos activités conduisent souvent à polluer la planète. Cela impacte la survie et le bien-être de l'homme.

 

 Réduire le gaspillage concerne tout le monde : le citoyen, l'industriel, le législateur, etc. Chaque citoyen peut y contribuer par des gestes quotidiens et des choix de consommation. Chaque industriel ou agriculteur y contribue par ses choix technologiques. Et le législateur y contribue par les règles qu'il instaure.

 

source: opc-connaissance.com

 

 

 

 

 

 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)