• Nombre de visites :
  • 2515
  • 6/6/2016
  • Date :

 

Le voile islamique: la protection et l’honneur de la Femme

 

le voile

 

« Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées. Dieu est Pardonneur et Miséricordieux. »  Sourate : Les coalisés /  Verset : 59

 

  La vérité incontestable 

Le port du voile, la pudeur dans les attitudes (aussi bien pour les hommes que pour les femmes) et garder leur chasteté mérite, le respect de tous pour profiter d’une vie, du juste milieu de joie paisible et bienveillant, généreuse et raisonnable. Le voile est la clé la mis en équilibre des inclinations sensuelles et le contrôle des valeurs dans la société. Le voile des femmes régule les relations sociales entre les hommes et les femmes dans les lieux publiques. Ses profits et ses pertes ont une influence sur la société. Pour avoir une paix sociale, ils doivent donc se présenter et remettre au gout de la société moderne ce qu’est la chasteté et la pudeur. Le voile inconvenable cause les déviations et les regards furtifs des hommes et les fait dériver de la direction divine. 

 

Imam Ali (AS) a dit :

« Les yeux sont les pièges de Satan. »  Imam Ali, Ghorarol Hekam, volume 1, page235

 

 La tenue vestimentaire des femmes rétablit une situation convenable et saine, pour les activités sociales, économiques, culturelles, politiques ce qui augmente le rendement et l’efficacité. Parce que l’islam ne préconise pas de s’isoler ou le mélange, mais au contraire, il prône de réserver la pudeur et de rétablir l’ordre dans cette situation. Si les jeunes ne tirent pas de bénéfice sensuel ou même de regard, ils sont convaincus de pouvoir se marier et peuvent ainsi fonder une famille. L’attraction entre les époux se multiple et le fondement du foyer et de la famille sont solides. Tout serait possible, si la communauté réalisait et établissait les lois islamiques.

 

« Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Dieu, ò croyants, afin que vous récoltiez le succès. »  Sourate : La lumière/  Verset : 31.

 

Quand les gens qui ne portent pas le voile islamique causent beaucoup de problèmes dans la société, il faut établir un ensemble de règles obligatoires pour la communauté musulmane et faire sanctionner tout manquement par la force publique. Dans la société islamique, chaque acte qui est interdit, expose au danger les intérêts du régime, et c’est un délit.

 

« La femme voilée, dans la mesure que l’islam a définie, cause plus de générosité et de respect, parce que le voile protège la femme de l’agression des gens vulgaires qui manquent de distinction. »   Morteza Motahari, la question du Hijab, Edition Sadra, Qom, page 86.

 

 L'âge du voile:

Le voile est naturel, Adam et Eve sont chassés du Paradis. Ils sont trompés par Satan et ont mangé le fruit défendu, Satan leur ayant ôté leur innocence,  Ils se sont rendus compte de leur nudité. Ils devront se revêtir de la justice en obéissant à Allah, c’est par ce seul moyen qu’ils pourront retrouver accès au jardin au moment de la mort.  

 L’islam n’invente pas le voile islamique, ça existait dans les sociétés humaines avant de l’avènement de l’islam. Le désaveu actuel du droit de la femme au voile est un désaveu de toutes les religions divines depuis celle d’Abraham, Moise, Jésus dont la mère nommée la Vierge Marie portait elle même un voile sur sa tête (sur eux la paix) jusqu’ à la religion pure de l’islam. Des lois votées par des Etats Européens interdisent le port du voile dans la rue et dans les lieux publics, ainsi la femme Musulmane ne peut pas vivre sa foi librement sans subir des sanctions policières. 

 Des règlements écrits par des organisations privées, interdisent aussi le port du voile, actuellement on peut constater que port du voile est interdit aux jeux olympiques ce qui empêche les athlètes féminines dans l'équipe de l'Arabie saoudite, Wojdan Shaherkani (judo) et Sarah Attar (athlétisme), d’y participer si elles veulent respecter leurs croyances.

 Avant, en Iran, la femme avait une place sublime dans les pensées des gens et était le symbole de la vie, de la fécondité, de la pureté, de la puissance, de la patience, mais elle portait de longs habits et était couverte. Les images des femmes qui étaient vues, montrent qu’avant et après de la Renaissance, les femmes juives, chrétiennes, zoroastriennes portaient de longs habits, larges et non moulant, et elles se couvraient la tête. Les femmes juives portent encore de nos jours une perruque pour cacher leurs cheveux aux yeux impurs.

 

 Will Durant, dans le livre de  « l’Histoire de la civilisation », a dit : 

 

« Pendant le Moyen Age, les juifs paraient leurs femmes avec les habits précieux, mais ils ne leur permettaient pas d’aller au milieu des gens sans se couvrir la tête. »  Will Durant, l’histoire de la civilisation, L'âge de la Foi, édition Science et culturel, troisième livre, chapitre 16, Téhéran, 1380, page 484.

 

Au XXe siècle, l’accès à la modernité et à la technologie (par exemple : cinéma, télévision, téléphone, ordinateur, …) détruisent les fondements de la famille, font pâlir les chastetés, la pudeur publique en propageant  le nudisme. L’action de profiter la femme en tant qu’une marchandise, les films érotiques influencent et font la propagande de la nudité, des charmes sexuels en montrant des attractions variées. La femme croyante aide à construire une société plus tranquille et loin des dérives en diminuant les atteintes contre des femmes. 

 

« L’islam veut faire consacrer toutes les pulsions sensuelles, soit par la vue, soit par le toucher ou par d’autre façon dans une situation familiale et une union légitime, la société c’est exclusivement pour travailler. »   Morteza Motahhari, la question du Hijab, Edition Sadra, Qom, page 68.

 

Par: Leila FARZANEH

 

 

 

 

 

 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)