• Nombre de visites :
  • 8346
  • 1/7/2016
  • Date :

 

 Le phoque de la Caspienne ou pusa caspica

 phoque

 

Cette espèce de phoque unique dans la région vit en majorité sur la côte nord de la mer Caspienne, même si on en trouve également sur la côte sud. Il mesure jusqu’à 150 cm et pèse 70 kg en moyenne. Son cou est assez court et sa tête, petite. Les bords de ses moustaches ondulées sont aplatis. Sa couleur diffère en fonction de l’âge et du sexe de l’animal. Généralement, la surface supérieure du corps est de couleur sombre, tandis que la zone abdominale est gris clair. Des taches gris clair et brunes de dimensions variées sont également visibles sur l’ensemble du corps, mais davantage sur le dos que sur le ventre. Le phoque de la Caspienne effectue des migrations saisonnières régulières courtes. En hiver, la quasi-totalité de la population se concentre dans la zone glacée du nord de la Caspienne. Avec la fonte des glaces, les phoques se déplacent vers le sud et au début de l’été, on les trouve en majorité dans les eaux du centre et du sud de la Caspienne. Là, ils se nourrissent de manière intensive et au début de l’automne, ils migrent de nouveau vers le nord de la Caspienne. 

 

La nourriture de base des phoques de la Caspienne est constituée de différents types de gobies, puis de sprats. Un nombre moins important de phoques se nourrissent d’atherinas (de la famille d’atherinopsidae), de crevettes et d’amphipodes. Ils mangent aussi du hareng en petite quantité à certaines périodes de l’année. En résumé, la composition de la nourriture varie en fonction des saisons.

 

La période de reproduction est plus courte comparée à celle d’autres espèces de phoques : elle commence au milieu de la dernière dizaine de janvier pour s’achever à la fin de la première dizaine de février. Elle se déroule surtout sur les glaces du nord de la Caspienne. La femelle met bas un blanchon mesurant en moyenne 75 cm et pesant 4,3 kg. Il est recouvert de longs poils soyeux presque blancs. La durée de l’allaitement est d’environ un mois et pendant cette période, le blanchon atteint de 85 à 90 cm, tandis que son poids quadruple. A la fin de la période de la lactation, les jeunes blanchons muent, et leurs longs poils sont remplacés par un pelage de couleur gris foncé sur le dos, et gris clair sur le ventre. A mesure que le blanchon grandit et à chaque mue annuelle, les taches prennent une couleur plus brillante. Les femelles atteignent la puberté vers l’âge de 5 ans, et la majorité d’entre elles deviennent mères à l’âge de 6 ans. Après cela, la plupart des femelles matures se reproduisent une fois par an. 

 

Concernant leur comportement, les phoques de la Caspienne ne forment jamais de rassemblements concentrés et denses sur les glaces. Les femelles et leurs petits se situent généralement à une certaine distance les uns par rapport aux autres. Cependant, pendant la mue qui vient après la saison des amours et l’accouplement, lorsque les glaces disparaissent de la surface de la mer, les phoques forment des groupements relativement denses. Durant les mois d’été, les phoques vivent en eau libre de façon non-coordonnée, et ce principalement dans les grandes eaux du centre et du sud de la Caspienne. A l’automne, ils se rendent dans la partie nord-est de la mer et vivent sous forme de groupes denses rassemblant mâles et femelles de tous âges sur les îles de sable. 

 

A la fin du XIXe siècle et au début du XXe, la population des phoques de la Caspienne dépassait vraisemblablement le million de têtes. Dans les années 1970, il avait été estimé à environ 500 à 600 000 têtes. Le recensement de 2007 a estimé qu’ils n’étaient plus qu’environ cent mille, faisant de ce phoque une espèce menacée, comme tant d’autres actuellement dans la région.

 

source: http://www.teheran.ir

 

 

 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)