• Nombre de visites :
  • 3173
  • 4/7/2016
  • Date :

 

Réunion: les disciples de toutes les religions à la cérémonie de l'iftar

iftar

 

Dimanche 3 juillet 2016, juste avant le coucher du soleil en centre-ville de Saint-Denis, les musulmans dionysiens mais également les citoyens de toute confession ont été invités par le secours islamique de La Réunion à partager un repas à l'occasion de la rupture du jeûne du ramadan.

 

Le repas, commencé après la prière du soir, a été organisé dans la volonté de partager "un moment fraternel" pour valoriser "le vivre-ensemble réunionnais", "précieux", dans un contexte difficile quant à la stigmatisation de l'islam en raison des attentats commis récemment. Près de 250 personnes étaient réunies autour d'une immense table dressée rue Maréchal Leclerc, à quelques pas de la grande mosquée de Saint-Denis.

 

Mairhoune Sidambamom, bénévole du Secours Islamique de France au sein de la délégation réunionnaise, a mis un mois et demi à organiser cet Iftar. La période du ramadan a été particulièrement choisie pour son message de paix. "Ce sont les derniers jours du ramadan. Pour les Musulmans, c'est signe de ferveur, de partage, de solidarité et d'entraide" explique la bénévole. Elle a insisté pour que l'Iftar s'organise dans une "salle ouverte, pas entre des murs". Elle confie également qu'une "sacrée" organisation a été nécessaire pour offrir à près de 250 personnes ce moment de partage.  

 

"250 Musulmans, Zoreys, Malbars, Juifs et Chrétiens" dit-elle ont donc pris plac autour de l'immense table dressée rue Maréchal Leclerc pour l'occasion. Tout près de la mosquée dionysienne devant des assiettes garnies de bonbons piment et de samoussas. "Le ramadan amène une introspection intérieure, un travail sur son égo, sur l'aide humanitaire que l'on doit mettre en place, sur la main que l'on doit tendre à l'autre" explique Mairhoune Sidambamom. 

 

La "rupture fraternelle" du jeûne entre toutes les ethnies qui composent La Réunion, c'était aussi pour "éloigner la peur, l'angoisse, les doutes", mais aussi pour que "la couverture médiatique ne soit pas qu'axée sur le terrorisme, élément vecteur de stigmatisation de l'islam", notamment en métropole. "L'islam c'est la tolérance, le partage" tient à préciser Mehdi, fidèle qui participait ce dimanche à l'iftar. " Ce bien vivre-ensemble à La Réunion, c'est extraoridianire, cela n'a pas de prix" termine la bénévole du secours islamique. 

 

Après la prêche de l'imam, qui évoquait la nécessité de cet évènement singulier au message fort, le repas a débuté dans le silence, tandis que le respect et le partage étaient les invités de marque de cet Iftar synonyme d'union entre toutes les religions. C'est ça aussi, La Réunion.

 

source: http://www.iqna.ir

 

 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)