• Nombre de visites :
  • 4849
  • 17/9/2007
  • Date :

Afghanistan

flag of afghanistan

Données statistiques

 

nom officiel : République Islamique d'Afghanistan

Gouvernement:République

Indépendance : 19 août 1919

Capitale : Kaboul

Langues officielles:Persan, Pachto

Population : 31 000 000 habitants (en 2006). 0-14 ans: 44,6%; 15-64 ans: 53%; + 65 ans: 2,4%

La religion: Musulmane (approximativement 80% Sunnites et 20% Chiites)

Espérance de vie des hommes : 43 ans (en 2006)

Espérance de vie des femmes : 44 ans (en 2006)

Superficie : 652 500 km² ; Densité : 47 hab. /km²

Frontières terrestres : 5 529 km (Pakistan 2 430 km ; Tadjikistan 1 206 km ; Iran 936 km ; Turkménistan 744 km ; Ouzbékistan 137 km ; Chine 76 km)

Extrémités d'altitude : de +258 m à +7 485 m

Lignes de téléphone : 50 000 (en 2004)

Utilisateurs d'Internet : 25 000 (en 2005) ; Domaine internet: .af

Routes: 34 800 km (dont 8 200 km goudronnés) (en 2003)

 Voies ferrées : 24,6 km

Voies navigables : 1 200 km (en 2001)

Nombre d'aéroports : 46 (dont 10 avec des pistes goudronnées) (en 2005)

Monnaie:Afghani (AFN)

   Pays de hautes montagnes, de déserts arides, de plaines vallonnées et de vallées fertiles, l’Afghanistan est bordé au nord par le Turkménistan, l’Ouzbékistan et le Tadjikistan (trois pays de l’ancienne Union soviétique), à l’est et au sud par le Pakistan et à l’ouest par l’Iran. Il touche aussi à la Chine et à l’Inde par le Corridor de Wakhan, étroite région du nord du pays qui s’étire vers l’est.

L'Afghanistan connaît quatre saisons distinctes avec de fortes variations de température selon la saison, l'altitude et l’heure du jour. Les étés sont chauds et secs, sauf à de hautes altitudes.

   Le printemps et l’automne sont les saisons les plus pluvieuses, et les hivers sont généralement froids, avec de fortes chutes de neiges dans les montagnes.

   La population de l'Afghanistan est divisée en un grand nombre de groupes ethniques. Les personnes parlant le pashto (les Pashtounes) forment le plus grand groupe estimé à plus de 50% de la population. Le deuxième plus grand groupe parlent le farsi (le persan) comprenant les Tadjiks (23%) et les Hazaras (14%), les Ouzbeks (12%), il y a également une présence non-négligeable des tribus comme les Aimak, les Turkmènes, les Baloutches et les Pashayis.

 

Économie

 

   Depuis le retrait des troupes soviétiques, la production de l'opium est une source importante de revenus pour les Afghans. Même durant la période des Talibans, sa production a continué, avec plus ou moins un laisser aller de la part des autorités talibanes.

À noter que durant l'été de l'an 2000, les Talibans ont malgré tout décidé de faire cesser complètement la production d'opium, la faisant baisser de plus de 95%.

 

   Le peu d'opium encore produit en Afghanistan le fut très majoritairement sur des territoires contrôlés par l'Alliance du Nord, dont la province du Badakhchan qui produisit à elle seule 83% du pavot afghan entre l'été 2000 et la fin de 2001.

   Depuis la fin de la Guerre d'Afghanistan en 2001 et la mise en place d'un nouveau gouvernement, la culture du pavot a aujourd’hui atteint des niveaux records estimée pour 2006 à 6100 tonnes, ce qui dépasse largement la demande mondiale et concurrence durement les autres produits de la toxicomanie. La production par irrigation de légumes ou de fleurs peut avoir une possibilité mais est très vulnérable aux sabotages.

 

Éducation

 

   Au printemps 2003, on estimait que 30% des 7 000 écoles d'Afghanistan avaient été sérieusement endommagées pendant la vingtaine d'années de l'occupation soviétique et de la guerre civile.

L'éducation pour les garçons ne fut pas une priorité pendant le régime des Talibans, tandis que les filles en furent complètement bannies.

   Plus de quatre millions d'enfants Afghans (les garçons et les filles ) sont reconnu avoir été scolarisés pour l'année scolaire qui a débutée en mars 2003. Le niveau d'alphabétisation de la population est estimé à 36%.

 

 

L'HISTOIRE

Les premières invasions : du VIème siècle av. J.C. au VIème siècle ap. J.C.

Invasion de la région par le Perse Darios Ier ; Le Grec Alexandre le Grand envahit à son tour la région ; Invasions des Scythes, des Parthes et des Kouchans bouddhistes; les Huns Hephthalites, ou Huns Blancs

 

L'Islam : VIIème siècle à XVIème siècle

 

VIIème siècle: Les Arabes introduisent la religion musulmane en Asie Centrale

Début du XIème siècle: Les Turcs, sous le règne du sultan Mahmoud de Ghazni, font momentanément de l'Afghanistan le centre de l'hégémonie et de la civilisation islamiques

Début du XIIIème siècle: Les Mongols de Gengis Khan envahissent l'Afghanistan et Timour Lang (ou Tamerlan) l'annexe à la fin du XIVe siècle et au début du XVIe siècle : Baber (ou Zahir al-Din Mohammad) établit un empire en Inde à partir de ses bases de Kaboul.

 

Les premières dynasties afghanes : XVIIIème et XIXème siècles

 

1747: Les Pachtous, sous le règne d'Ahmad Khan, fondent la première dynastie afghane indépendante

1834-1863: Dost Mohammad (émir de Kaboul) établit une seconde dynastie.

1880-1901: Abd ar-Rahman Khan réussit le premier à exercer un véritable contrôle sur la totalité du pays.

XIXème siècle : Le Grand Jeu. L'Afghanistan entre Russie et Empire britannique des Indes

1838-1842: Face à la menace expansionniste Russe sur les Indes britanniques, le Royaume-Uni déclenche la première guerre afghane contre la Russie.

1842: L'armée britannique est décimée par une révolte populaire

1878-1880: 2ème guerre afghane : le Général Roberts conquiert Kaboul et libère Kandahar

1907: Traité anglo-russe qui donne l'autonomie à l'Afghanistan

1919: 3ème guerre afghane: le pays acquiert son indépendance, laquelle est concrétisée par le traité de Rawal Pindi en 1921

Le royaume d’Afghanistan: 1926-1973

1926: Le royaume est fondé par l'Emir Amanullah

14/01/1929: Amanullah abdique; des musulmans traditionalistes prennent le pouvoir. 16/10/1929: Le Général Mohammed Nadir Shah devient roi

1933 : Nadir Shah meurt. Muhammad Zaher Shah est proclamé roi de l'Afghanistan

1939-1945: L'Afghanistan conserve sa neutralité durant la seconde guerre mondiale

1953: Mohammed Daoud (1908-1978), cousin du roi devient Premier Ministre et établit un programme de modernisation économique et sociale avec l'aide soviétique

1963: L'opposition pousse Daoud à la démission et une monarchie constitutionnelle est mise en place. Les partis politiques sont interdits.

1965: Création du PDPA (Parti Démocratique du Peuple Afghan), pro-communiste et pro-soviétique.

La République d'Afghanistan : 1973-1977

17/07/1973: Coup d'état de Daoud qui, avec l'appui militaire russe, renverse son cousin Zaher. Ce dernier abdique en août et s'installe en Italie

1977: Daoud est élu Président de la République

Le régime communiste : 1978-1989

27/04/1978: Coup d'état du PDPA, et assassinat de Daoud. Muhammad Taraki (1917-1979), leader de la faction radicale Khalq (Parti du Peuple, équivalent du parti communiste dans les pays arabes) devient Président de la nouvelle République démocratique d'Afghanistan (pro soviétique)

Mai 1978: Mise en place d'un programme de réformes d'inspiration kemaliste

14/09/1978: Coup d'état d'Hafizullah Amin, assorti de l'assassinat de Muhammad Taraki

5/12/1978: Signature à Moscou d'un traité d'amitié avec le Grand Frère soviétique et 25/12/1979: Entrée des troupes soviétiques en Afghanistan

L'occupation soviétique : 1979-1989

28/12/1979: Nouveau coup d'état militaire soutenu par l'URSS, qui installe Babrak Karmal au pouvoir; Janvier 1980: Les troupes soviétiques envahissent la majeure partie du pays et combattent la rébellion anti-communiste

1980: Des Musulmans de nombreux pays (dont le Saoudien Oussama Ben Laden) rejoignent l'Afghanistan afin de se battre contre les soviétiques. La CIA commence à apporter un soutien matériel et financier à divers groupes de la résistance Afghane, dont les mouvements composés d'étrangers

30/11/1986: Mohammed Nadjibullah remplace Babrak Karmal à la tête du gouvernement

15/04/1988: Accords de Genève entre le gouvernement de Kaboul, l'URSS, le Pakistan et les Etats-Unis. L'opposition afghane ne reconnaît pas ces accords.

La guerre civile : 1989-2001

Février 1989: L'Armée Rouge est vaincue par le Djihad. Début de la guerre civile qui oppose le gouvernement communiste et les rebelles

16/04/1992: Démission de Mohammed Najibullah. Fin du régime communiste et début de la guerre civile entre factions moudjahidin divisées selon des critères religieux, ethniques et régionaux

29/04/1992: Ahmad Shah Massoud, islamiste modéré tadjik, entre dans Kaboul avec plusieurs milliers d'hommes et devient ministre de la Défense en mai

28/06/1992: Burhanuddin Rabbani, islamiste modéré du Jamiat-e-Islami, est nommé président intérimaire, puis élu chef du gouvernement en décembre

1992-1995: Un gouvernement issu de la résistance afghane prend le pouvoir, mais il y a des dissidences internes

7/05/1993: Malgré un accord de Paix entre les factions rivales, les affrontements continuent au sud de Kaboul. Massoud démissionne du gouvernement, lequel est recomposé autour de Gulbuddin Hekmatyar, un fondamentaliste appartenant à l'ethnie pachtoune, majoritaire dans le pays.

1994: Début de l'offensive des taliban et conquête progressive des différentes provinces du pays.

1994-1996: Soutenus par l'armée pakistanaise, les taliban conquièrent l'essentiel du pays (sauf le réduit tadjik au Nord-Est) et instaurent une dictature fondamentaliste.

1996: La plupart des factions afghanes, à l'exception des taliban, se mettent d'accord pour former un gouvernement présidé par Hekmatyar.

Été 1996: Oussama Ben Laden, fuyant l'Arabie Saoudite, et après un séjour de deux ans au Soudan, retourne en Afghanistan. Il diffuse “une déclaration de Djihad contre les américains .

1997-2006 : Les Talibans et l'intervention de l'OTAN

En 1997, les Talibans – « étudiants en théologie » encadrés par des groupes armés étrangers qui tiennent beaucoup à leur religion prirent le contrôle du pays (sauf une petite région au nord-est). Ils restaurèrent une paix relative au travers de la mise en application d'une loi islamique sévère qui restreignit un grand nombre de libertés dans un effort pour réaliser leurs idéaux, à savoir « le plus pur État islamique du monde », fondé sur une stricte application de la charia, émanant de l'école déobandi.

 

En particulier, ils se firent connaître du monde entier en 2001 pour avoir détruit des statues de Bouddha pré-islamiques de Bamiyan (VIe - IVe siècle avant J.-C.), inscrites au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO. Le Pakistan, leur plus fidèle allié, dénonça alors leur politique.

   Le 9 septembre 2001, Massoud est assassiné lors d'un attentat suicide. En 2001, les États-Unis, suite aux attentats du 11 septembre, déclenchèrent une nouvelle guerre d'Afghanistan (2001) et, avec l'aide de l'Alliance du nord, renversèrent en quelques mois le régime taliban.

   La situation à la mi-2002 semblait stable, même si l'insécurité régnait toujours à la fois dans des régions hors du contrôle du nouveau gouvernement (qui a pris la place des Talibans) et également à cause des attentats dans les zones sous le contrôle des armées américaines, occidentales ou afghane.

   Notamment, le 5 septembre 2002 alors qu'il voyageait dans la région de Kandahar (dans le sud de l'Afghanistan), le président Hamid Karzaï a été victime d'une tentative d'assassinat, empêchée de justesse par ses gardes du corps (qui appartenaient aux forces spéciales américaines).

   Une balle avait alors frôlée son visage. Le 11 août 2003, l'OTAN prend le commandement de la Force internationale d'assistance à la sécurité (FIAS/ISAF), à laquelle contribuent 37 pays1 ; elle s'emploie à étendre l'autorité du pouvoir central et à faciliter la reconstruction du pays. Au 7 décembre 2004, une force internationale de près de 10 000 hommes était en Afghanistan, en plus des 20 000 soldats américains toujours présents. Cette coalition, décidée par l'Organisation des Nations unies, a permis l'installation de structures pré-démocratiques.

    Le 26 mai 2004, cinq membres d'ONG sont tués dans une embuscade au nord-ouest de l’Afghanistan. Le 16 juillet 2004, une roquette tombe près d'un collège visité quelques minutes plus tard par le président Hamid Karzaï. Les talibans revendiquent l'attentat. Le 29 août 2004 à Kaboul, un attentat à la voiture piégée fait au moins 12 morts et une trentaine de blessés. Les Talibans visaient l'entreprise de sécurité américaine Dyncorps, qui s’occupe de la protection du président afghan Hamid Karzaï.

   En 2004, 2 ans après l'intervention internationale, l'Afghanistan est redevenu le premier pays producteur mondial de pavot (papaver somniferum) dont le latex est utilisé pour produire l'opium et l'héroïne.

À partir de 2005, la situation s'aggrave. Les Talibans, en parallèle ou avec des volontaires étrangers, s'infiltrent dans certaines régions.

   En août 2006 l'OTAN lance une offensive (opération Méduse) à l'ouest de Kandahar, mais après la perte d'un avion de surveillance avec 14 militaires et plusieurs morts au sol notamment par feu ami, son commandant réclame des renforts. Sur les dix premiers mois de 2006, la guérilla et les combats ont fait plus de 3000 morts en Afghanistan2.Environ 60% de la population de Kaboul est sans logement.

 

 Notes

1-Le nom Afghanistan dérive de l'autre nom donné aux Pachtounes : Afghan, qui sont les fondateurs de l'Afghanistan moderne. Le suffixe du nom tient son origine du mot persan stān (pays).

2-Il existe aussi des minorités hindouistes et Sikhs, avec une minorité Juive de 1% qui, récemment encore, était de 2%. Beaucoup de ceux-ci ont fui pendant la guerre civile des années 90 vers les contrées voisines et vers l'Europe et l'Amérique.

 

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)