• Nombre de visites :
  • 829
  • 17/9/2007
  • Date :

Ismaël Haniyeh : Le Hamas ne veut pas de conflit avec ses frères

Ismaël Haniyeh : Le Hamas ne veut pas de conflit  avec ses frères

 

Le premier ministre palestinien, Ismaël Haniyeh, dans une conversation téléphonique avec le ministre iranien des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, en remerciant l’Iran pour son soutient le peuple palestinien, a déclaré que le Hamas ne veut pas de conflits avec ses frères et il a proposé un dialogue direct avec les membres du Fatah.

Il y a une opposition entre les deux mouvements, le Hamas et le Fatah, connus comme les deux forces principales de la résistance palestinienne face au régime usurpateur de l'Israël, dans les derniers mois, a provoqué la dissolution du gouvernement démocratique de l'Unité Nationale de la Palestine par le président de l’autonome palestinienne, Mahmoud Abbas.

Cette décision prise soudainement et soutenue par les Etats-Unis, Israël et l'Union Européenne, a détruit l'unité nationale de la Palestine et a provoqué des inquiétudes pour les amis du peuple palestinien en raison des conséquences désastreuses que ne manqueront pas d’engendrer les divergences entre les groupes palestiniens.

L'Iran est profondément préoccupé par ce qui se produit sur les territoires palestiniens et a essayé d’aider et de faire dialogues les deux partis pour parvenir à une paix durable. Le Premier ministre du gouvernement d'Union nationale, Ismaïl Haniyeh, a plaidé pour la réouverture du passage de Rafah, sur la ligne frontalière de Gaza avec l'Egypte.

Il a demandé à l'Egypte et à toutes les parties palestiniennes de s'atteler à mettre fin aux peines des milliers de Palestiniens dans l'embarras dans le passage de Rafah et à le rouvrir.Depuis juin 2006, le régime sioniste a barré le passage de Rafah, seule voie de communication des habitants de Gaza avec le monde extérieur et le gouvernement égyptien a barré ce passage depuis que le Hamas a pris à mi-juin le contrôle de la bande de Gaza.

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)