• Nombre de visites :
  • 490
  • 17/9/2007
  • Date :

Mohammad-Ali Hosseini: l'Iran n'a pas besoin de conseils des Étrangers.

Mohammad-Ali Hosseini: l'Iran n'a pas besoin de conseils des Étrangers.

 

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Mohammad-Ali Hosseini a déclaré en réaction aux propos du président américain, George Bush que compte tenu de la civilisation et de la culture perses qui sont très anciennes, l'Iran a toujours choisi une approche personnelle du progrès national de manière indépendante et sans chercher conseil auprès des Étrangers. En ce qui concerne les recommandations de G.W. Bush à sa secrétaire d'état quant au progrès de la nation iranienne, il a déclaré que quand il s’agit du développement de la technologie scientifique et du bien-être national, l'Iran rejette toute proposition injuste et erronée.

Au sujet du besoin d'extension à l'Europe du bouclier antimissile pour contenir les menaces de l'Iran, il a noté qu’il est clair pour l'opinion publique internationale pour les USA, les membres du Congrès et les sénateurs américains que de telles exigences sont erronées et irréalistes.

En outre, de telles exigences peuvent à peine être profitables pour les responsables américains a précisé Mohammad-Ali Hosseini rappelant que la Russie et beaucoup d'états européens l’ont réalisé dans le cadre d’une approche intimidante et unilatérale, les USA n’hésitant pas à défier leur indépendance, sécurité et intérêts nationaux.

Il a également évoqué le rapport annuel du département d'état américain sur le terrorisme, qui souligne l'approche inhumaine croissante recherchée par les responsables américains comme en témoigne la torture des prisonniers en Irak, ce qui se passe à Guantanamo, les centres de détention secrets dispersés en Europe, le soutien américain au régime sioniste dans la guerre de 33 jours contre le Liban et le renforcement de l’oppression des enfants, des femmes et des hommes opprimés palestiniens.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a souligné que la large gamme des crises ourdies par les administrations américaines sont le souci principal des américains.

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)