• Nombre de visites :
  • 654
  • 17/9/2007
  • Date :

Mahmoud Ahmadinejad :L'Iran a exclu de suspendre le programme nucléaire iranien.

Mahmoud Ahmadinejad :L'Iran a exclu de suspendre le programme nucléaire iranien.

 

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a exclu de suspendre le programme nucléaire iranien, malgré les menaces de nouvelles sanctions de l'ONU pour l'y contraindre.

Si nous arrêtons même pour un instant, (les ennemis) auront atteint leur but, a dit le président devant des commandants du corps d'élite des Gardiens de la révolution. Mais à Téhéran, le président iranien a adopté un ton combatif pour rejeter une telle éventualité. Selon lui, l'objectif des ennemis de priver (l'Iran) de l'utilisation de la technologie nucléaire pacifique découle de leur volonté de couper les racines et les principes du régime de la République islamique.

Des discussions substantielles sur de nouvelles sanctions devront néanmoins attendre le résultat de la rencontre prévue le 31 mai entre le principal négociateur du nucléaire iranien Ali Larijani et le Haut représentant pour la diplomatie de l'Union européenne Javier Solana.

Si les grandes puissances veulent poursuivre sur la voie de l'injustice et adopter des résolutions contre nous, il faut qu'elles sachent que, pour le peuple iranien, leurs résolutions n'ont absolument aucune valeur, a déclaré vendredi le président iranien.

Mahmoud Ahmadinejad, lors d'un meeting dans la province d'Ispahan a affirmé que les grandes puissances ne sont pas capables de causer des dommages à l'Iran. Aujourd'hui notre pays est une puissance nucléaire, non pas grâce à l'aide des puissances hautaines, mais grâce au soutien de nos éminents chercheurs, a martelé M. Ahmadinejad.

Le chef d’Etat iranien a déclaré samedi que les puissances du monde devraient savoir que l'Iran ne rapportera pas même une mesure concernant ses activités nucléaires pacifiques. Toutes les puissances du monde devraient savoir que la nation iranienne a pris sa décision pour participer au courant honorable du progrès et du développement, a-t-il précisé.

Il a ajouté que les puissances du monde ne peuvent pas forcer la nation iranienne à renoncer à ses droits.

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)