• Nombre de visites :
  • 2635
  • 17/9/2007
  • Date :

Ali Larijani demande aux Etats-Unis de ne pas répéter les erreurs du passé.

 22/08/2007

Ali Larijani demande aux Etats-Unis de ne pas répéter les erreurs du passé.

 

   Le secrétaire du Conseil Supérieur de la Sécurité Nationale de l'Iran a réagi face à la possibilité soulevée par les Etats-Unis de ne pas porter le corps des Gardiens de la Révolution (Pasdarans) sur la liste des organisations terroristes demandant à Washington de ne pas répéter à nouveau les erreurs du passé en particulier celles faites sur le dossier nucléaire iranien.

   Ali Larijani, qui s’exprimait dans le cadre d’une conférence de presse, a ajouté : « les Gardiens de la Révolution sont des forces qui ont émané du peuple, qui disposent d’une place privilégiée dans le cœur des gens qui n’ont pas oublié les nombreuses atrocités réalisées pendant la guerre imposée par l’Irak et qui ont défendu l'intégrité de la nation de tout leur être. »

 

CETTE MESURE DES ETATS-UNIS A PLUSIEURS EXPLICATIONS

   À la question de savoir si cette décision pourrait être le prélude d'une guerre contre l’Iran, Ali Larijani a répondu : « que cela serait très surprenant. Ce qu’allèguent les Etats-Unis est complètement faux, nous avons été énormément étonnés par cette décision. »

   « Il est regrettable que les américains emploient des méthodes incorrectes. Si ce qu'ils veulent c’est bombarder la zone, comme ils l’ont fait aujourd'hui dans le nord de Bagdad, on peut inventer plusieurs excuses » a t’il condamné.

   « Plusieurs hypothèses coexistent pour justifier cette décision des responsables américains, soulignant qu’ils auraient pu également l’annoncer depuis le bureau qui gère ses intérêts, à l'ambassade Suisse à Téhéran, mais qu’ils ont choisi de le faire par la voie médiatique de façon à ameuter l’opinion publique »a déclaré Ali Larijani.

   Il évoque également pour justifier la décision américaine les négociations constructives qui se tiennent avec Javier Solana et Mohammad El-Baradei et l’impact positif de ces négociations dans beaucoup les pays qui pensent que l’Iran s’est engagée sur une voie correcte, par conséquent, ils veulent créer une atmosphère viciée par des allégations et accusations en croyant que le dossier se radicalise, il y aura des pays qui cèderont et accepteront d’adopter une nouvelle résolution.

   Ali Larijani a conclu par une dernière hypothèse qui est celle « d'effrayer l’Iran », en expliquant : « en polluant les négociations, les Etats-Unis espèrent nous effrayer, mais ils devraient savoir que l'Iran n'a pas peur et que cela ne sert à rien. »

 

Source : "+KWord()+"") } function fillQsParams() { var query = window.location.search.substring(1); var parms = query.split('&'); for (var i=0; i 0) { var key = parms[i].substring(0,pos); var val = parms[i].substring(pos+1); qsParm[key] = val; } } } function KWord() { if(qsParm['KEYWORD']!=undefined) { t = ''; t = t.replace(/\+/gi," "); t = t.replace(' ',''); t = t.replace('%20',''); return t; } }

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)