• Nombre de visites :
  • 777
  • 17/10/2007
  • Date :

Poutine plaide en Allemagne pour un dialogue avec l"Iran .

 

vladimir poutine

   Le président russe ,Vladimir Poutine, a défendu lundi en Allemagne la voie du dialogue.Vladimir Poutine devait quitter l"Allemagne pour Téhéran.Le président russe a annoncé qu"il soulèverait à Téhéran la question du programme nucléaire de ce pays mais il s"est prononcé contre des sanctions contre l"Iran.

"   Faire peur aux dirigeants iraniens ou au peuple iranien, c"est sans perspective. Ils n"ont pas peur. Croyez-moi, on peut et on doit faire montre de patience, chercher une issue", a déclaré Vladimir Poutine lors d"une conférence de presse après des consultations avec la chancelière allemande Angela Merkel à Wiesbaden.

   Mme Merkel a émis l"espoir que M. Poutine demanderait à Téhéran aux dirigeants iraniens de manifester une attitude de "transparence" sur leur programme nucléaire.Les deux dirigeants ont indiqué avoir abordé lors de ces neuvièmes consultations germano-russes les sujets brûlants du Kosovo et des relations américano-russes. La Russie s"oppose avec une véhémence croissante au projet américain de bouclier anti-missile dans lequel elle voit une menace.

   Dans les relations avec l"Otan comme avec l"Union européenne, Vladimir Poutine a insisté sur un partenariat fondé sur le respect mutuel (...) Peut-être que le développement de la Fédération de Russie ne plaît pas à certains. Il n"y a pas de raison de s"inquiéter du fait que la Russie se remette sur pied, de sa puissance économique et militaire. Personne ne peut l"arrêter. Il faut l"utiliser pour coopérer et en tirer le meilleur parti.

   Comme prévu donc, le président participera le 16 octobre, à Téhéran, au sommet des cinq pays riverains de la mer Caspienne (Iran, Russie, Azerbaïdjan, Turkménistan, Kazakhstan).Nasser Hamid Zara, ambassadeur d"Iran à Bakou, a déclaré : "bien que certains ne veuillent pas admettre l"aspect positif de cet événement, le sommet de Téhéran témoigne d"une grande volonté de ses participants de résoudre les problèmes. La question du statut de la mer Caspienne comporte plusieurs volets qui seront tous discutés : la sécurité, l"écologie et le transport d"hydrocarbures."

Source: www.Irna.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)