Articles liés
  • Nombre de visites :
  • 2778
  • 19/4/2008
  • Date :

La Dignité de l’homme et les Droits de l’Homme

justice

   «Vu que la reconnaissance de la dignité innée et de l’égalité et de l’inaliénabilité des droits de tous les êtres humains est le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.»

   «Vu que la non-reconnaissance et le mépris des droits de l’homme conduisent à des actes sauvages consécutifs à la pression psychologique des individus, l’émergence d’un monde où tous les individus jouissent de la liberté d’afficher leurs croyances et où les gens sont libérés de la peur et de la pauvreté, constitue l’idéal suprême de l’humanité.»

   «Vu que la protection des droits de l’homme doit être assurée par la loi, afin que les gens ne soient acculés à la révolte comme dernier recours contre l’injustice et la tyrannie.»

«Vu qu’il est fondamental de promouvoir le développement de relations amicales entre les nations.»

   «Vu que les peuples des Nations Unies ont réaffirmé, dans la Charte, leur foi dans les droits fondamentaux de l’homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, et dans l’égalité des droits de l’homme et de la femme, et qu’ils se sont montrés déterminés à promouvoir le progrès social et un meilleur niveau de vie dans un climat plus libre.»

   «Pour tout ce qui précède... l’Assemblée générale proclame cette Déclaration Universelle des Droits de l’Homme comme la devise commune de tous les peuples et nations, afin que tous les membres et organes de la société, en ayant constamment présente à l’esprit, cette Déclaration, s’efforcent, par l’éducation et l’enseignement, de promouvoir le respect le développement de ces droits et libertés, et prennent des mesures progressives, nationales et internationales, en vue d’assurer leur reconnaissance et leur observance universelle et effective, aussi bien par les peuples des Etats membres eux-mêmes que par les peuples des territoires vivant sous leur juridiction...»

Ces formules dorées et mielleuses constituent donc le Préambule de la Charte Universelle des Droits de l’Homme, préambule présenté comme étant "la plus grande réalisation à laquelle soit parvenue l’humanité jusqu’à présent, sur la voie du soutien aux droits de l’Homme".

   Chaque mot et chaque phrase ont été soigneusement pesés, dans cette Déclaration qui est comme nous l’avons dit, le fruit des idées des philosophes de la liberté et des juristes de plusieurs siècles.

Source: MUTAHARI. Mortadhã, Les Droits de la femme en Islam, Traduit par al-Bostani,éd. Ansariyan, Téhéran, 2002, PP.78-79.

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)