• Nombre de visites :
  • 381
  • 21/2/2012
  • Date :

Une mort qui vaut mieux que vivre dans le honte

coran

   Si les conditions de vie changent de sorte qu’il serait désormais impossible pour un croyant de vivre avec estime et honneur, quel sera son devoir face à la question de la vie ou de la mort?

Le noble Coran indique dans de telles circonstances, il incombe aux croyants d’émigrer. S’ils restent et s’ils se réduisent à se soumettre à la honte et à l’infamie pour vivre sous la pression d’un gouvernement tyrannique, ils risquent d’abandonner le mode de vie spirituelle et la pratique des devoirs religieux, et d’encourir les blâmes des anges dès le moment de l’agonie avant la mort.

   S’ils prétendent que ce n’était pas leur faute, en prétextant d’être dominé par les tyrans, les anges leur diront: «La terre de Dieu n’était-elle pas assez vaste? Pourquoi n’avez-vous pas émigré pour aller vivre ailleurs?!»

   À ce sujet, le saint Coran dit:

إِنَّ الَّذينَ تَوَفَّاهُمُ الْمَلائِكَةُ ظالِمي‏ أَنْفُسِهِمْ قالُوا فيمَ كُنْتُمْ قالُوا كُنَّا مُسْتَضْعَفينَ فِي الْأَرْضِ قالُوا أَ لَمْ تَكُنْ أَرْضُ اللَّهِ واسِعَةً فَتُهاجِرُوا فيها فَأُولئِكَ مَأْواهُمْ جَهَنَّمُ وَ ساءَتْ مَصيراً

«Oui, ceux qui se manquent à eux-mêmes, les anges les achèvent en disant: "Où en étiez-vous?" – "Nous étions impuissants sur terre", disent-ils. – Alors les anges: "La terre de Dieu n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer?" – Voilà bien ceux dont le refuge est la Géhenne. Et quel mauvais devenir!» (Sourate: les femmes/97)

   Mais que faut-il faire si l’émigration ne peut pas faire le croyant éviter d’accepter l’oppression et la tyrannie? Qu’est-ce que le croyant doit faire si le gouvernement despotique des tyrans se servait de sa puissance et sa domination pour mettre le croyant devant un dilemme difficile: rester pour se soumettre la honte et le déshonneur ou mourir?

Traduit par M. Rastegar

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)