Articles liés
  • Nombre de visites :
  • 576
  • 10/3/2012
  • Date :

Les circonstances de Révélation de la Sourate Al-An’ãm

saint coran

  Après la détermination de la période de révélation, il est plus facile de visualiser le contexte de la sourate. Douze années s’étaient écoulées depuis que le Saint Prophète avait invité les gens à Islam.

   L’opposition et la persécution des Quraysh étaient devenues plus violents et plus brutaux, et la majorité des Musulmans avaient dû quitter leurs demeures et émigrer en Abyssinie.

Avant tout, les deux grands soutiens du Saint Prophète, Abû Tãlib et Khadîjah, n’étaient plus là pour l’aider et lui donner de la force. Ainsi il était privé de tout soutien de ce monde. En dépit de cela, il poursuivit sa mission n’en déplaise aux opposants.

   Suite à cela, d’une part, tous les gens de bien de la Mecque ainsi que les clans environnants ont commencé, progressivement, à accepter l’Islam; d’autre part, la communauté, dans son ensemble, persévérait dans son entêtement et dans le rejet de l’Islam. Aussi, si une personne montrait de l’empathie pour l’Islam, il était soumis aux railleries et à la dérision, à la violence physique et au boycott social.

C’était dans ces circonstances sombres qu’une lueur d’espoir brilla sur Yathrib, où l’Islam commençait à s’étendre librement grâce aux efforts de quelques personnes influentes parmi les Aws et les Khazraj [1], qui avaient embrassé l’Islam à la Mecque. C’était l’humble commencement de la marche de l’Islam vers le succès et personne n’aurait pu prévoir en ce temps-là les grandes potentialités qui s’y tenaient cachés.

   Pour un observateur occasionnel, l’Islam apparaissait à ce moment comme un mouvement faible dépourvu d’appui matériel excepté le maigre soutien de la propre famille du Prophète et des quelques pauvres adeptes du Mouvement. Évidemment, ces derniers ne pouvaient être d’une grande aide parce qu’ils avaient été eux-mêmes exclus par leurs propres clans qui étaient devenus leurs ennemis et les persécutaient.

Note:

1. Les Aws et les Khazraj sont deux tribus arabes qui peuplaient Yathrib. Une fois qu’ils ont embrassé l’Islam et offert leur protection au Prophète et à leurs coreligionnaires mecquois, on les a appelés Al-Ansãr (littéralement, les Secoureurs ou les Alliés).

Sheikh Abu al-A’lã Al-Mawdûdi

Article Relatfi:

Les liens internes de la Sourate Al-An’ãm

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)