• Nombre de visites :
  • 1072
  • 20/8/2009
  • Date :

De l’éthique estudiantine (1)

Ceci est la traduction partielle du  livre de Nassir Al-Din Tussi Adab Al-muta’allimin.

timbre commémorant nassir al-din tussi

   Beaucoup d’étudiants, qui recherchent la science, n’acquièrent pas la science, même s’ils travaillent dur, car ils ont perdu le chemin et n’ont pas respecté les règles qu’il faut appliquer pour acquérir la science. Mon but est de montrer le chemin pour apprendre, en résumé et en plusieurs parties.

Première Partie: Qu’est-ce que la science? Et quels sont ses bienfaits?

   Le Prophète (Que la Paix soit sur lui et sa famille) a dit: «La recherche de la science est obligatoire pour tout musulman et musulmane.»

    Ici, la science est la science qui nous permet d’obtenir l’argent, c’est-à-dire qui nous permet d’obtenir ce qui est nécessaire pour vivre et c’est la meilleure des sciences. Ainsi dit-on, la meilleure action est de protéger l’argent. L’étudiant doit apprendre ce qui améliore sa situation (son état).

   La science est propre à l’Homme, car toutes les qualités sauf la science, le courage, la force et la pitié sont communes entre l’Homme et les animaux. Et c’est par la science que Dieu a préféré Adam (Que la Paix soit sur lui) aux anges et Il a ordonné aux anges de se prosterner devant Adam (P).

En effet, la science est un moyen pour arriver au bonheur éternel, si on y associe l’action.

   Le responsable doit apprendre la science qui lui est obligatoire et on doit l’obliger s’il ne l’apprend pas. Pour la science dont la nécessité est temporaire, si un groupe de personnes acquiert cette science, les autres n’auront pas à assumer cette responsabilité. Et si personne ne s’en charge, il faut que tout le monde l’acquière.

   On dit que la connaissance de ce qui est utile pour la personne dans toutes les situations, comme la nourriture, doit être acquise par chacun et la connaissance de ce qui est utile de temps en temps, est comme le médicament dont on a besoin de temps en temps. Et la connaissance (science) des étoiles est une maladie, elle est interdite: nous ne devons apprendre que ce qui nous permet de connaître les heures de prières et la direction de La Mecque, etc…

   L’étudiant doit apprendre ce qui est bien et ce qui est mal, et il fait le bien et il évite le mal pour que son savoir ne soit pas une preuve [le jour du jugement] contre lui et que sa punition ne se multiplie pas.

Deuxième Partie: L’intention

* L’étudiant doit émettre l’intention de se rapprocher de Dieu.

* L’intention est la base de toute chose. 

Dieu a dit: «Les actions sont par les intentions.»

De même, le Prophète (S) a insisté sur «l’intention.»

   Il faut que l’étudiant, celui qui recherche la science, fasse l’intention qu’il recherche la science pour la satisfaction de Dieu, pour enlever l’ignorance de son cœur, pour effacer l’ignorance des gens, pour la préservation de l’Islam, pour que la religion reste vivante en ordonnant le bien et interdisant l’illicite, envers lui-même et ses semblables.

   L’étudiant doit avoir de la patience et s’appliquer dans les limites du possible. Il ne doit pas perdre son temps (ses années) car la vie d’ici-bas est éphémère et transitoire. Il ne doit pas s’humilier par l’avidité. Il doit s’éloigner de la rancœur, de la haine et de l’orgueil.

Source:Poussieresdetoiles.unblog.fr

Article Relatif:

De l’éthique estudiantine (5)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)