• Nombre de visites :
  • 884
  • 25/8/2009
  • Date :

Les feux circonscrits à Athènes, la polémique s’installe

un pompier tente d’éteindre un arbre touché par les incendies

   Les incendies qui avaient débuté vendredi soir au nord-est d’Athènes ont été circonscrits dans la nuit de lundi à mardi après avoir ravagé près de 20.000 hectares de forêts et de terres agricoles.

"La situation s’est grandement améliorée, il n’y a plus aucun foyer actif dans la région d’Athènes", a précisé une porte-parole des pompiers. Les forces de lutte anti-incendie "restent sur place pour parer à toute éventuelle reprise de feu", a-t-elle poursuivi.

   Des feux persistent cependant dans d’autres régions de Grèce, ont indiqué les pompiers. Une partie de la force aérienne de lutte contre les incendies a été envoyée mardi matin dans la région du mont Kithaironas, à environ 70 km à l’ouest d’Athènes et sur l’île d’Eubée dans l’est où des sinistres se poursuivent, mais sans menacer d’habitations, a encore indiqué la porte-parole.

   Deux ans après les graves incendies de l’été 2007, qui avaient fait 77 morts dans le pays, la presse accuse le gouvernement d’incompétence, d’avoir commis des "erreurs fatales" et ignoré les leçons des années passées. "Il n’existe pas d’alibi pour l’incroyable désastre de la région d’Athènes", estime notamment le journal To Vima qui reproche au gouvernement d’avoir maintenu les pompiers en sous-effectif de 3.000 personnes.

To Vima publie en première page une liste de dix incendies importants depuis 1981, qui auraient dû servir de leçons aux responsables grecs.

Source: Lepoint.fr

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)