• Nombre de visites :
  • 1298
  • 26/8/2009
  • Date :

Le musée du temps de l’Iran (1)

une horloge

   Pour nous, êtres humains, le temps veut compter des secondes, des minutes, des heures, puis des jours, des semaines, des mois. Parfois on s’étonne: "Comme j’ai grandi… que le passage du temps est donc rapide!". Mais pourquoi un fait si clair, si évident, nous plonge-t-il dans une vague réflexion, parfois effrayante? Il est vrai que la fuite du temps vole la jeunesse et la beauté. Pourtant, cette vérité inévitable est-elle jamais si attristante? On dit que "le temps est un voleur et qu’il vole notre bonheur", mais aussi notre malheur, non? D’une part, il emporte avec soi la gaieté des jours éclatants et les doux sourires de l’intimité et de l’amour, d’autre part il nous éloigne des événements amers qui, parfois, nous pèsent ou remplissent notre cœur de désespoir et de tristesse. Le temps fait ce qu’il faut équilibrant l’ensemble des faits de la vie.

Ainsi, il nous aide établir une sorte de parallèle entre tous les événements de notre propre vie, et même ceux des autres.

   Imaginer un monde sans temps, cet élément fugitif mais renaissant, n’est guère supportable; une sphère dans laquelle nous aurions flotté dans l’intemporalité du vide, de l’insensible. C’est pourquoi, au cours des siècles, l’homme s’est attaché de plus en plus aux heures, aux minutes et même aux secondes dont il avait tant besoin.

   Il s’est donc mis à inventer des objets grâce auxquels il put diviser une année entière en mois, et par la suite, de mois en semaines et de semaines en jours. De cette façon, une grande variété de calendriers apparut. Tic-tac… tic-tac… tic-tac, c’est le son des horloges faisant le tour de chaque 24 heures claires et obscures qui débutent et se suivent les unes après les autres.

L’horlogerie est depuis des siècles une grande industrie, et les compagnies renommées rivalisant dans ce domaine sont maintenant nombreuses.
l’extérieur du musée du temps de l’iran

   A côté de leur fonction principale qui est de montrer le temps, les horloges et même les montres ont bien réussi à inspirer le goût artistique de leurs fabricants. C’est pourquoi elles sont parfois considérées comme de précieux objets d’ornement. L’exhibition de l’ensemble de ces horloges rassemblées au même endroit, chacune appartenant à une période distincte, peut ainsi donner lieu à une magnifique représentation. En Iran, l’idée a été bien réalisée, grâce au musée du temps.

Source:Teheran.ir

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)