• Nombre de visites :
  • 993
  • 29/8/2009
  • Date :

De l’éthique estudiantine (2)

Troisième partie: Le choix de la «science», du professeur et de l’associé.

* L’étudiant doit choisir la meilleure des sciences et ce qui lui est nécessaire dans les matières de la religion, puis il doit choisir ce qui lui permet de gagner de l’argent.

* Il doit étudier en premier lieu la «science de l’unicité» et la connaissance de Dieu.

* Il choisit l’ancien (parmi les livres) et non le nouveau, et il choisit les textes et non les notes.

cours de hawza

Pour le choix du professeur:

* Il doit choisir le plus savant, le plus pieux, le plus âgé.

* Il doit demander l’avis de quelqu’un (pour choisir le domaine des sciences).

Si l’étudiant va dans un pays pour acquérir la science, il ne doit pas se précipiter à changer de savant. Ainsi doit-il patienter pendant deux mois pendant lesquels il réfléchit au choix de son professeur. Après avoir choisi son maître, il ne doit pas l’abandonner et en choisir un autre.

* Il doit être sûr et patient pour le choix du professeur et du livre.

* De même, il ne doit pas changer de matière (science) avant qu’il soit devenu  habile ou «expert» dans cette science et il ne doit pas changer de pays (sauf par nécessité).

Car tout cela empêche de bien acquérir la science, perturbe l’esprit et fait perdre du temps.

Pour le choix de l’associé:

* Il doit choisir quelqu’un de digne, le plus pieux, celui qui a une bonne éducation.

* Il doit se méfier du paresseux, de celui qui parle trop, du corrompu et de celui qui fait des dissensions entre les gens.

* Il faut qu’il [l’étudiant] respecte, glorifie la science et les scientifiques (les savants).

On dit que la vénération (le respect) est mieux que la soumission (obéissance).

* Il [l’étudiant] ne doit prendre le livre, lire la leçon que s’il s’est purifié. Il doit écouter la science avec respect et non en se moquant.

* Il ne doit pas choisir lui-même la matière (le «type de science», le domaine de la science) mais il doit confier cette affaire à son professeur car le professeur a de l’expérience pour cela et il sait ce qui convient à chaque étudiant et ce qui correspond à sa nature. Il ne doit pas s’approcher de son professeur pendant l’apprentissage, sauf par nécessité.

etudes religieuses

* Il faut que l’étudiant s’éloigne du mauvais caractère parce que le mauvais caractère est un «chien» au sens figuré.

Le Prophète (S) a dit:

"Les anges ne rentrent pas dans une maison où se trouve un chien ou l’image d’un chien."

Source:Poussieresdetoiles.unblog.fr

Article Relatif:

De l’éthique estudiantine (5)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)