• Nombre de visites :
  • 1090
  • 5/9/2009
  • Date :

De l’éthique estudiantine (3)

Quatrième Partie: L’effort, l’assiduité, la résolution

* Il faut que l’étudiant recherche la science avec un grand effort, avec assiduité et persévérance.

On dit que «celui qui cherche quelque chose avec effort le trouve. Et celui qui frappe à une porte avec insistance, entrera dans la maison.»

On dit qu’ « on a besoin pour l’apprentissage de l’effort de l’étudiant, du professeur et du père (s’il est vivant).»

* Il faut que l’étudiant ait de l’assiduité: ainsi doit-il répéter la leçon au début de la nuit et à sa fin et entre Maghreb et Ichã et pendant l’aube. On dit que «celui qui veille, sera satisfait (content) la journée.»

* Il doit profiter de sa jeunesse.

* Il ne faut pas qu’il fasse un effort qui l’affaiblit car cela peut le pousser à arrêter de travailler.

* Mais il doit être indulgent pour cela et l’indulgence est la base importante de toute chose.

* Il faut que l’étudiant ait une grande résolution pour acquérir la science.

«L’être humain vole grâce à sa résolution comme l’oiseau vole grâce à ses ailes.»

* Il faut qu’il soit résolu à apprendre tous les livres pour qu’il puisse en acquérir une partie. Si sa résolution est forte et qu’il acquiert une partie du savoir, il faut augmenter son effort, son assiduité, son apprentissage en réfléchissant sur les bienfaits des sciences.

académie des sciences 1671

«Le savoir (la science) reste et le reste est éphémère et c’est une vie éternelle.»

* On dit que «les savants sont vivants même s’ils meurent.»

* La paresse vient d’un excès d’expectoration et de moiteur qui diminue en mangeant peu (moins) parce que l’oubli provient d’un excès d’expectoration et cela provient du fait que l’on boit trop d’eau qui s’explique lui-même par le fait que l’on mange trop. Le pain sec détruit la glaire et l’humidité (moiteur).

* On ne doit pas manger trop de raisins secs pour éviter de boire de l’eau.

Al-souwak (se brosser les dents) augmente l’apprentissage et l’éloquence et diminue l’expectoration.

* Il faut réfléchir sur le fait de manger peu. Ses bienfaits sont: la santé, la vertu.

* Il faut réfléchir aux conséquences néfastes de manger trop, qui sont: les maladies, des comportements défaillants (la fatigue).

La gourmandise (l’indigestion) éloigne l’intelligence (la sagesse).

* Il [l’étudiant] ne doit pas manger des aliments gras.

* Il ne cherche pas à dormir et à manger sauf pour accomplir les actes d’obéissance (prière, jeûne) [cas recommandés par la Sunnah].

Source:Poussieresdetoiles.unblog.fr

Article Relatif:

De l’éthique estudiantine (5)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)