• Nombre de visites :
  • 1175
  • 16/9/2009
  • Date :

De l’éthique estudiantine (4)

Cinquième Partie: Le commencement de l’apprentissage (de la leçon, compétition).

* Il faut que le commencement soit le mercredi.

Ainsi, le Prophète a dit: «Toute chose qui commence le mercredi se réalisera, il est impossible qu’une bonne action ne se produise pas le mercredi.»

Car le mercredi est le jour où Dieu créa la lumière et c’est un jour béni pour les croyants.

* Au début (commencement) de l’apprentissage (leçon), l’étudiant doit répéter [sa leçon] 2 fois doucement et progressivement.

* Si l’apprentissage (la leçon) est long, au début il doit répéter 10 fois.

* Il ne doit pas négliger (renoncer à) la répétition. On dit que « la leçon est une lettre et la répétition mille.»

* Il doit commencer par une leçon qui soit la plus proche de la compréhension. Les professeurs choisissent pour le débutant des phrases simples à comprendre.

pantagruel de françois rabelais

* L’étudiant ne doit pas écrire des choses qu’il ne comprend pas car cela entraîne «un mauvais comportement (défaillant)» et cela éloigne l’intelligence et fait perdre du temps.

* Il doit faire un effort pour comprendre en réfléchissant, en méditant, en répétant sans cesse.

* Si l’apprentissage diminue et que la répétition et la réflexion se renforcent (augmentent), il comprendra.

On dit que l’apprentissage de 2 lettres est mieux que d’écouter deux pages.

* Il ne doit pas négliger  la compréhension, mais il doit travailler dur et prier Dieu. Il doit implorer Dieu car IL exauce (répond) à celui qui L’implore, Il ne trompe pas les espérances.

* L’étudiant doit discuter (débattre) mais avec équité, avec réflexion et méditation. Il doit se méfier de la colère, de la bagarre. La réflexion et la discussion permettent de trouver la vérité.

* On dit que la réflexion d’une heure est meilleure que la répétition d’un mois.

* Mais on ne doit discuter qu’avec une personne qui un bon comportement, une bonne morale. Et surtout on ne doit pas discuter avec celui qui a une mauvaise éducation.

L’étudiant doit être pensif et réfléchir sans cesse sur les doctrines de la science.

On dit: «Réfléchis, tu comprendras.»

* On doit, avant de parler, réfléchir pour dire le vrai. Car la parole est comme la flèche et c’est pour cela que nous devons réfléchir, pour que notre pensée soit correcte, sur les bases de la jurisprudence musulmane.

Le Prophète (S) a dit: «La sagesse est le but du croyant, où qu’il la trouve, il la prend.»

* L’étudiant doit remercier Dieu en sachant que c’est LUI qui lui a donné la compréhension, la science et il doit LUI demander qu’IL soit satisfait de lui et qu’IL l’aide dans sa recherche de la science.

«Et quiconque place sa confiance en Dieu, alors IL lui suffit.»

(Sourate «Le divorce», verset 3, traduction de M. Hamidullãh).

* L’étudiant doit avoir une grande résolution et il ne doit pas envier (être avide de) l’argent des gens. Le Prophète (S) a dit : « Eloigne-toi de la cupidité (convoitise) car c’est une pauvreté qui est présente. »

* Il ne doit pas mettre en évidence son argent mais il doit dépenser pour lui et ses semblables.

Le Prophète (S) a dit:«Tous les gens qui ont peur de la pauvreté sont pauvres, dans un premier temps on apprend un métier puis on apprend la science afin de ne pas convoiter les autres.»

* Le savant qui est avide ne gardera même pas une lettre de la science et ne dira pas la vérité.

* L’étudiant doit répéter la leçon plusieurs fois. Il doit répéter la leçon de la veille: 5 fois, la leçon de l’avant-veille: 4 fois, la leçon d’avant: 3 fois et celle d’avant encore: 2 fois et celle d’avant: 1 fois.

* La leçon et la répétition doivent se faire avec effort et application.

* Il ne doit pas travailler jusqu’à ce qu’il fatigue son esprit pour qu’il s’arrête de répéter. La meilleure des choses est son milieu.

Sixième Partie: La confiance en Dieu

* L’étudiant doit avoir confiance en Dieu et il ne doit pas s’inquiéter de son gagne-pain (ses ressources).

* Il doit patienter, avec la science c’est une chose très honorable.

Le plaisir d’acquérir la science est un plaisir plus fort que tous les plaisirs de cette vie.

* Il ne doit pas se détourner de la jurisprudence musulmane, des hadiths, de la compréhension (du commentaire) du Coran.

Septième Partie: L’heure de l’apprentissage.

On dit: «On doit chercher la science dès la naissance jusqu’à la mort.».

   La meilleure époque est l’époque de la jeunesse et la meilleure heure est pendant l’aube et entre maghreb et icha.

S’il [l’étudiant] se lasse d’un savoir, il doit en prendre un autre.

   Mohammad, fils de Hassan (P), ne dormait pas la nuit, il avait plusieurs cahiers (livres) et quand il se lassait d’un, il en prenait un autre. Il se lavait le visage avec de l’eau pour enlever la fatigue.

Source:Poussieresdetoiles.unblog.fr

Article Relatif:

De l’éthique estudiantine (5)

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)