• Nombre de visites :
  • 2959
  • 8/11/2009
  • Date :

Le diabète de type 2: symptômes et complications  

le diabète de type 2

   Les personnes atteintes du diabète de type 2 peuvent ne présenter aucun symptôme pendant des années ou des dizaines d’années, mais, au fur et à mesure que la maladie évolue, les symptômes apparaissent. Les signes et les symptômes possibles sont les suivants:

* soif et faim accrues,

* besoin fréquent d’uriner,

* fatigue,

* peau sèche accompagnée de démangeaisons,

* cicatrisation lente des coupures et des lésions,

* vision trouble,

* infections urinaires et vaginales fréquentes,

* diminution des sensations ou engourdissement dans les mains et les pieds

Malheureusement, dans beaucoup de cas, le diabète de type 2 passe inaperçu pendant plusieurs années et il est diagnostiqué seulement lorsque la personne consulte le médecin en raison de complications liées au diabète.

   Un taux élevé de sucre dans le sang (hyperglycémie) peut mener à un trouble appelé intoxication au glucose, qui aggrave l’atteinte du pancréas et réduit la capacité de l’organisme à produire de l’insuline. Sans insuline, le taux de sucre continue d’augmenter et atteint un niveau qui provoque des lésions dans divers organes tels que les yeux, les nerfs et les reins. Une atteinte des yeux, plus particulièrement de la rétine, s’appelle rétinopathie diabétique et représente la première cause de cécité. Une atteinte des reins, un trouble appelé néphropathie diabétique, peut mener à l’insuffisance rénale et à la dialyse. Une atteinte des nerfs qui innervent les bras, les jambes et les voies digestives est qualifiée de neuropathie.

Enfin, certains diabétiques qui ont une neuropathie périphérique (atteinte des nerfs dans les jambes) et une mauvaise circulation sanguine dans les jambes auront besoin d’une amputation un jour ou l’autre.

   Les personnes diabétiques sont exposées à un risque accru de durcissement des grosses artères (athérosclérose), ce qui peut provoquer une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou une mauvaise circulation sanguine dans les jambes. Les lésions des petits vaisseaux sanguins peuvent nuire aux yeux, aux reins et aux nerfs.

   Si la glycémie devient très élevée, plus particulièrement en présence d’autres facteurs de stress tels qu’une infection, les personnes atteintes du diabète de type 2 peuvent présenter des épisodes de confusion et d’étourdissements, voire des convulsions. On parle alors d’un coma hyperosmolaire, sans acidocétose et avec hyperglycémie, qui exige des soins médicaux immédiats.

Heureusement, il est possible de prévenir les complications du diabète, de retarder leur apparition ou de freiner leur évolution en maîtrisant la glycémie et en la maintenant le plus près possible des valeurs normales (glycémie à jeun normale: de 4 µl/L à 6 µl/L).

Source: santecheznous.com

Articles Relatifs:

Le diabète de type 1

Le diabète de type 2

Le diabète de type 1: physiopathologie

Le diabète de type 2: traitement et prévention

Quelques conseils aux diabétiques

Quelques mythes sur le diabète

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)