• Nombre de visites :
  • 2713
  • 11/11/2009
  • Date :

Le rire

rire

Définitions

   Selon Smadja: «on peut concevoir le rire comme un mode de communication non verbal, visuelle par sa mimique faciale et sonore par ses vocalisations. Il transmet des messages affectifs, comme la joie ou le plaisir mais aussi l’hostilité ou l’angoisse masquées, en réponse à des stimuli-déclencheurs sociaux ou internes au sujet rieur ».1

Le rire est représenté comme «l’un des termes d’un système de communication risible, de nature fondamentalement ludique à la fois dans sa structure, ses fonctions et ses significations.»2

    «Le rire apparaît ainsi comme le produit d’une histoire pluridimensionnelle - phylogénétique, ontogénétique, culturelle et individuelle - au sein de laquelle sa relation au jeu s’affirme structurelle.» 3

Description générale du rire

   Qu’est-ce qu’exactement un rire? Est-il le propre de l’homme? Selon Ekman: «seul l’homme a la capacité de vraiment rire tel qu’il est défini.» À priori, il est facile d’y voir un rire, mais en fait, seul les grands zygomatiques sont concernés contrairement à l’homme. Le sourire se voit aussi chez le fœtus, mais le «rire social», aussi appelé vrai rire, n’apparaît que vers la quatrième semaine du développement de l’enfant. Il est indispensable de faire la distinction entre le sourire et le rire. «Le sourire est un simple mouvement de la bouche et des yeux» alors que « le rire est une contraction des muscles du visage et de toutes les autres parties du corps.» 4

   Deux phases sont détectées lors du rire. Cette première phase implique la contraction des deux grands zygomatiques en plus d’une quinzaine d’autres muscles.

rire

   L’ouverture de la bouche est produite par la contraction des muscles nasaux et orbiculaires des paupières et ainsi que celles des zygomatiques. Les extrémités de la bouche s’étirent pour élever la lèvre supérieure et montrer les dents supérieures. Par la suite, les paupières, les sourcils et la peau qui recouvre la glabelle se relèvent. Cela provoque ainsi des rides cutanées profondes près du nez et aux coins externes des lèvres et des yeux.

Selon Victoroff: «Le rire se présente, en fait, comme une expression faciale qui n’est que l’exagération du sourire.» Le rire s’accompagne de vocalisations «provoquées par de profondes respirations suivies de contractions courtes et spasmodiques du diaphragme, du larynx et de l’épiglotte étranglant ainsi la cage thoracique.» 5

   La contraction de la cage thoracique crée donc une respiration saccadée. C’est à ce moment que débute la deuxième phase.

   La cage thoracique est secouée et les petits tremblements provoqués par cette respiration saccadée massent les organes, dont le foie, l’estomac et le pancréas. La respiration créée par le rire entraîne un manque d’oxygène et augmente par conséquent le rythme cardiaque. Il est donc possible de le comparer à un état de crise.

Notes:

1- Mayet,1998, P. 15

2- Ibid

3- Ibid

4- Proulx, 1998, P. 3

5- Ibid

Source: Cours.cegep-st-jerome.qc.ca

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)