• Nombre de visites :
  • 670
  • 16/11/2009
  • Date :

Les USA n’ont pas vocation à rester en Afghanistan

hillary clinton

   La secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, a expliqué dimanche 15 novembre que les Etats-Unis ne resteraient pas en Afghanistan. "Rester en Afghanistan ne nous intéresse pas. Nous n’y avons pas d’intérêts à long terme", a-t-elle expliqué lors d’un entretien diffusé sur la chaîne de télévision américaine ABC.

   Mme Clinton a également adressé un message ferme au président Karzaï récemment réélu à l’élection présidentielle le 7 novembre. "Le président Karzaï et son gouvernement peuvent mieux faire" pour diriger le pays, a-t-elle regretté, précisant que les Etats-Unis avaient fait "passer le message. (...) Nous voulons voir des preuves tangibles que le gouvernement (...) réponde davantage aux besoins" de la population afghane.

Elle a clairement indiqué que les États-Unis ne fourniraient une aide civile au gouvernement afghan que s’il était possible de vérifier précisément l’utilisation qu’en font les ministères concernés. "Il faut que le gouvernement afghan agisse contre ceux qui ont profité de l’argent qui a été déversé sur l’Afghanistan depuis huit ans, afin que nous puissions mieux en suivre le cheminement et prendre les mesures qui montrent qu’il n’y a pas d’impunité pour les corrompus".

   Mme Clinton a assuré que la priorité était désormais la "sécurité des Etats-Unis" en évitant que "l’Afghanistan ne redevienne un sanctuaire et une rampe de lancement pour le terrorisme." "Nous n’avons pas d’illusions. Nous n’en sommes plus aux jours de jadis lorsque les gens venaient dans votre émission et parlaient de la façon dont nous allions aider les Afghans à construire une démocratie moderne, un État fonctionnant mieux et toutes ces choses formidables", a lancé Mme Clinton. "Cela pourrait arriver, mais notre priorité est la sécurité des États-Unis", a-t-elle martelé.

Cette déclaration de la chef de la diplomatie des États-Unis intervient au moment où le président Obama doit annoncer sa stratégie pour l’Afghanistan; stratégie qui pourrait inclure l’envoi de dizaines de milliers d’hommes supplémentaires.

Source: Lemonde.fr

  • Imprimer

    Envoyer à un ami

    Commenter (0)